Jamal

LOI TRAVAIL – LES SYNDICATS MAINTIENNENT LA PRESSION

NOUVELLES JOURNÉES DE MOBILISATION LE 26 MAI ET LE 14 JUIN

OBJECTIF : RETRAIT DE LA LOI JUSQU’AU BOUT SANS RELÂCHE

Pour permettre encore mieux aux salariés, aux fonctionnaires, les graves conséquences de cette loi travail qui augure une régression sociale et qui va continuer à précariser l’emploi, notamment les jeunes, CLIQUEZ ICI pour découvrir le 4 pages CGT

[gview file= »http://www.cgt-lemans.fr/Mes photos/2016/05/4-pages-CGT-sur-retrait-loi-travail.pdf » save= »1″]

ACTION AU CONSEIL MUNICIPAL DU 19 MAI SUR LA DATE DE LA C.A.P. AVANCEMENTS DE GRADE ET PROMOTIONS INTERNES

LE MAIRE DONNE SON ACCORD POUR CELLE-CI AIT LIEU EN JUIN

En s’invitant au dernier conseil municipal afin de dénoncer le fait que nous refusons de nouveau la variable d’ajustement des économies, notamment sur la tenue de la prochaine C.A.P. prévue seulement pour le 18 octobre prochain (voir information précédente sur le site) avec les conséquences directes et financières pour las agents, le Maire a pris l’engagement que cette dernière aura lieu en Juin prochain. Par toute la détermination de la CGT dans la prise de parole pour dénoncer ces choix politiques, nous avons pu obtenir satisfaction.

Par contre, pas de réponse à la baisse de la prime de vacances pour les agents non titulaires de la fonction publics, les contractuels, ni pour l’évolution salariale des assistantes maternelles qui ne bénéficient pas de statut.

La CGT restera attentive dans les prochains jours pour connaitre la date de cette C.A.P. promise.

061615_0546_COMMISSIONA1.jpg

 

APPLICATION DU PROTOCOLE PPCR : Parcours Professionnel, Carrières, Rémunérations

Après la suppression de l’avancement d’échelon à la durée minimale, ce qui va entraîner de nombreux mois, voire années, de perte d’une évolution salariale (Merci les signataires, CFDT, FSU, CFTC et UNSA pourtant minoritaires mais qui ont été suivis par le gouvernement Valls), les décrets commencent à apparaitre pour des applications à compter du 1 Juillet 2016.

Des décrets parus les 13 et 14 mai 2016, viennent mettre en application certaines mesures liées aux Parcours Professionnels, à la Carrière et à la Rémunération (dit PPCR) des agents de catégorie C, B et A des filières sociale et médico-sociale. Pour lire la suite, CLIQUEZ ICI…

.

RÉUNIONS D’INFORMATION SYNDICALES SUR LE DÉPARTEMENT

MARDI 24 MAI 2016 de 14h30 à 16h30 : PERSONNELS MAIRIE ARNAGE, SALLE DE RÉUNION DU GYMANASE FRISON

 

JEUDI 26 MAI 2016 de 14h30 à 16h30 : PERSONNELS MAIRIE CHÂTEAU DU LOIR ET COMMUNAUTÉ DE COMMUNES : SALLE CENTRE CHEVALIER

 

Venez donner votre avis sur les réformes en cours dans notre pays.

02c0e46513b98f90

LA COLÈRE MONTE DANS LES COLLECTIVITÉS APRES DE NOUVELLES ANNONCES ÉCONOMIES SUR LE DOS DU PERSONNEL

images

ON N’EN A MARRE D’ÊTRE PLUMÉ POUR CAUSE DE CONTRAINTES BUDGÉTAIRES

QU’ON FAIT LES ÉLUS DE LA MAJORITÉ POUR COMBATTRE LES POLITIQUES D’ AUSTÉRITÉ ? 

RIEN LE SÉNATEUR-MAIRE A VOTÉ LE BUDGET DE L’ÉTAT !!!

TOUS AU CONSEIL MUNICIPAL DU 19 MAI à 17H30 DEVANT L’ESPACE CULTUREL JACOBINS ! TROP, C’EST TROP !!!

Depuis plusieurs mois, et à chaque rencontre avec les élus (entendables…) et l’administration (pas tolérable…), on nous cesse de nous tenir le même discours : L’Etat nous baisse nos dotations et nous contraint à devoir faire des économies. A la CGT, nous sommes las d’entendre toujours les mêmes arguments car c’est facile de dire d’un côté quand de l’autre côté, le Sénateur-Maire vote le budget de l’Etat présenté au Sénat : Double discours !!! Et bien la dernière des dernières concernent en premier lieu la date de la prochaine Commission Administrative Paritaire, avancements de grades et promotions internes donc l’occasion de se procurer un gain financier : 18 OCTOBRE 2016 avec 6 mois d’économies sur le dos du personnel puisque les nominations ne seraient plus au 1 janvier de l’année mais au 1 juillet (pour les promotions internes, 1 novembre au lieu du 1 juillet)… INTOLÉRABLE ET ACCEPTABLE !

 

Pour lire la suite, CLIQUEZ ICI…

NOUVELLES JOURNÉES DE MOBILISATION CONTRE LE PROJET DE LOI TRAVAIL 17 ET 19 MAI 2016

AMPLIFIONS ENCORE LE RAPPORT DE FORCE POUR EXIGER LE RETRAIT SANS NÉGOCIATIONS

aa

L’intersyndicale CGT, FO,FSU, SUD syndicats de salariés, UNEF, UNL, FIDEL syndicats d’étudiants a décidé, après le passage en force par le gouvernement via le 49-3, de poursuivre largement et dans les temps les prochaines journées d’action pour exiger le retrait de cette loi anti-sociale.

 

Pour lire la suite, CLIQUEZ ICI…

.

LOI TRAVAIL ET 49-3

index

Le gouvernement affiche sa conception de la démocratie !

 

Depuis maintenant près de trois mois, une mobilisation exceptionnelle a pris racine en France pour combattre le projet de loi Travail et porter l’exigence de nouveaux droits sociaux pour les salariés.

Quelle est la réponse du gouvernement ? Le passage en force !

Ce projet de loi ne figurait pas dans le programme du candidat Hollande.

L’utilisation du 49-3 pour faire adopter une loi rejetée par plus de 70% de la population est inadmissible, une véritable honte ! Cette décision ne vient que s’ajouter à un processus antidémocratique depuis le début. Faut-il rappeler la non consultation des organisations syndicales avant l’écriture du texte, les rencontres éclair avec la Ministre du travail, le blocage des votes à l’Assemblée nationale ?

Les salariés sont méprisés, les citoyens bafoués et leurs représentants ignorés.

La CGT condamne ce déni de démocratie et la brutalité affichée par le gouvernement.

Elle poursuivra et amplifiera la mobilisation et appelle tous les salariés à s’inscrire dans le mouvement, se réunir en assemblées générales pour décider ensemble la poursuite de la mobilisation jusqu’au retrait et pour un code du travail
du XXIème siècle.

Plus que jamais, l’urgence est à la mobilisation.

Communiqué commun – Projet de loi travail

AMPLIFIER LA MOBILISATION : face au déni de démocratie !

Communiqué CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL, FIDL : nouvelles actions les 17 et 19 Mai

Alors que les salarié-es, les jeunes, les privé-es emploi, les retraité-es sont mobilisés depuis plus de 2 mois pour le retrait du projet de loi travail et l’obtention de nouveaux droits, alors que l’opinion publique reste massivement opposée à ce texte, le gouvernement décide de passer en force en utilisant le 49.3. Inacceptable !

Ce sont les mobilisations qui ont contraint le gouvernement, à proposer des modifications au projet de loi pour tenter d’en minimiser les impacts. Le compte n’y est toujours pas !

Un code du travail par entreprise à l’opposé de la « hiérarchie des normes », élément protecteur et égalitaire, perdure dans le projet de loi. Scandaleux !

Plusieurs secteurs professionnels continuent de développer des actions, des grèves (cheminots, routiers, énergie, chimie, construction, aéroport de Paris, etc.), qui sont autant d’éléments d’appui et de dynamiques dans la poursuite, l’amplification et l’élargissement du rapport de force.

Cette situation renforce la nécessité d’amplifier les mobilisations déjà engagées le 12 mai sur tout le territoire.

A partir de tous ces éléments, les organisations syndicales CGT, FO, FSU, Solidaires et les organisations de jeunesse, UNEF, UNL et FIDL invitent leurs structures à organiser des assemblées générales avec les salarié-es pour débattre des modalités d’actions, de la grève et de sa reconduction.

Elles appellent leurs organisations à construire deux nouvelles journées de grèves et manifestations le mardi 17 mai et le jeudi 19 mai prochains.

De plus, elles n’écartent aucun type d’initiatives pour les semaines à venir, y compris une manifestation nationale.

Afin de faire valoir leurs propositions elles décident de s’adresser ensemble au Président de la République pour être reçues rapidement.

Une nouvelle réunion des organisations syndicales se tiendra dès le début de la semaine prochaine pour décider de nouvelles mobilisations.

CONFLIT AU SERVICE SLAM LOGISTIQUE-FÊTES

LA CGT VEUT RÉTABLIR LA VÉRITÉ !

La grève décidée mardi 3 Mai au soir par les agents du SLAM est la conséquence du refus des élus et de l’administration de répondre favorablement lors du CTP au seul point de blocage qui restait en suspend sur le dossier de réorganisation de ce service. Pourquoi s’être entêtée jusqu’au bout et finalement répondre par le positif le Jeudi 5 Mai à 10h00, jour de l’Ascension où devait se tenir les 10 et 20 km organisés par l’Association « Courir au Mans » ? Dès le 25 février, cette revendication était réaffirmée, le 22 avril, nous l’avons confirmé lors d’un comité de suivi, le 27 avril, le préavis de grève déposé reprenait encore ce point… Et le 3 Mai lors du CTP, la déclaration préalable faite par la CGT le mentionnait de nouveau.

Mais faire porter y compris dans la presse la seule responsabilité aux agents et aux syndicats n’est pas acceptable. Il faut rétablir la vérité car derrière, c’est probablement des règlements de compte « politique » et l’occasion était belle ; Quel gâchis !!! Pour lire la suite, CLIQUEZ ICI…

DATES DES COMMISSIONS ADMINISTRATIVES PARITAIRES

POUR FAIRE BOUGER LA SITUATION IL FAUDRA ÊTRE RÉACTIF DANS LES MEILLEURS DÉLAIS !

Comme nous pouvions nous y attendre, malgré une mobilisation des agents lors du CTP du 26 février dernier, nous venons de prendre connaissance du calendrier des prochaines C.A.P.

C.A.P. pour étudier les recours formulés par les agents auprès du Président de la C.A.P. de leur catégorie professionnelle (A – B et C) :

Vendredi 3 juin 2016 avec une réunion préparatoire avec les services de la DRH le 25 mai ;

Mardi 5 juillet 2016 avec une réunion préparatoire le 27 juin.

Pour ces 2 premières C.A.P. il est impératif que les agents adressent leur recours directement au Président, il s’agit bien de la deuxième phase après le recours gracieux.

C.A.P. AVANCEMENTS DE GRADES : MARDI 18 OCTOBRE 2016

Les nominations seront retardées de plusieurs mois si la date d’effet n’est plus le 1er janvier de l’année mais probablement le 1er juillet comme l’a précisé les élus et l’administration. 6 mois de nouveau d’économies sur le dos du personnel cela représente environ près de 80 000€ d’économies par la collectivité mais pénalise les agents de 6 mois pour cet avancement mais de 6 mois pour le prochain avancement soit au total 1 an.

Il va falloir passer la vitesse supérieure dans les prochains jours, tenez vous prêt !

images

PROJET DE LOI TRAVAIL : tous mobilisés le 12 mai… avant et après !

RASSEMBLEMENT AU MANS à 18H30 DEVANT LE SIEGE DU PARTI SOCIALISTE RUE BIGOT

Les syndicats CGT des Territoriaux de la Sarthe appellent agents et salarié-e-s de son champ à construire la mobilisation la plus large et à réussir une journée de grève massive le 12 mai prochain pour gagner le retrait du projet de loi Travail et obtenir de véritables négociations pour des avancées vers une Sécurité sociale professionnelle pour toutes et tous. Partout, d’ici au 12 mai, interpellons énergiquement les parlementaires ! Pour lire la suite, CLIQUEZ ICI…

index

JOURNÉE DE GRÉVE DU 31 MARS

CGT, FSU et FO A LA RENCONTRE DES AGENTS LE 29 MARS

RÉUNIONS D’INFORMATION SYNDICALE POUR MIEUX COMPRENDRE LES EFFETS DU PROJET DE LOI EL KHOMRI

 

La grande journée d’action du Jeudi 31 mars se prépare dans tous les territoires avec tous les salariés, retraités, privés d’emplois et la jeunesse pour exiger le retrait du projet de loi El Khomri. Les syndicats CGT, FSU et FO de nos 3 collectivités organisent 6 assemblées générales du personnel afin de vous faire mieux comprendre les conséquences directes de la réforme du code du travail sur le statut général des fonctionnaires.

 

Personne ne sera épargnée, c’est une certitude. Pour lire la suite,

 

.

EXTRAIT DE LA GAZETTE DES COMMUNES DU 25 JANVIER 2016

TÉMOIGNAGE DU DRH DE NOS 3 COLLECTIVITÉS : UN ATTEINTE AUX DROITS à LA CARRIÈRE

INACCEPTABLE POUR LA CGT

Dans un article paru le 25 janvier dans la Gazette des Communes, rubrique : « Réduite la masse salariale, oui mais comment ? », nous découvrons le témoignage de notre DRH des 3 collectivités qui écrit :  » Pour les avancements d’échelon, nous sommes au minimum. Notre réforme ( la réforme de qui…) en cours (en cours avec qui…) devrait ralentir les carrières et introduire des bonifications d’ancienneté (ça veut dire quoi… à la tête du « client »…) pour une partie de nos agents ».

La CGT considère inacceptable ses propos dans une période où les fonctionnaires subissent le gel du point d’indice depuis Juillet 2010, où les carrières sont déjà bloquées avec les ratios d’avancement à 35% depuis 2007 et à des évolutions de carrière basée essentiellement sur l’entretien professionnel. Cette « réforme » est le fruit de quelles réflexions et avec qui ?

Comme nous l’écrivions dernièrement : Après le CTP de Juillet 2014, celui de Juillet 2015 et bien voilà les « mauvais coups » pour 2016… E t encore en Juillet !!!

 

IL Y A URGENCE à SE MOBILISER !!!

 

>…

CTP – CCAS LUNDI 1 FÉVRIER 2016

Le prochain Comité Technique Paritaire du C.C.A.S. se déroulera le Lundi 1 Février à 14h30.

L’ordre du jour soumis à l’avis des représentants et de l’administration est le suivant :

– Approbation des procès-verbaux des séances du 11 septembre et 7 octobre 2015 ;

– Service de Soins infirmiers à Domicile : révision du schéma de service, ajustement du suivi du temps de travail des aides soignants au terme de l’expérimentation.

Sur ce point, la CGT rencontrera les agents du SIAD en réunion d’information syndicale le Mercredi 27 janvier de 14h00 à 16h00 au syndicat CGT, 4 rue d’Arcole.

– Dispositions pour les congés annuels et les échanges de week-ens travaillés ;

– EHPAD Public : modification de l’organigramme

– Questions diverses : la CGT  va faire parvenir certains points qu’elle souhaite voir inscrits : mise en place du compte « pénibilité », effectifs au SIAD, mise à disposition de véhicules de fonction pour les aides soignants

 

>…

COLLECTIF « Nous ne céderons pas ! »

Refusons la déchéance de nationalité et la constitutionnalisation de l’état d’urgence

En réaction à l’horreur des attentats qui ont frappé notre société tout entière, l’état d’urgence a été décrété par le gouvernement, puis prolongé pour une durée de trois mois. Un projet de loi constitutionnelle prévoit l’inscription, dans la Constitution, non seulement de l’état d’urgence mais aussi de la déchéance de la nationalité pour les binationaux auteurs de « crimes constituant une atteinte grave à la vie de la nation ».

Pour lire la suite, CLIQUEZ ICI…

 

.