FÊTE DE LA CGT LE 25 MAI AU MANS

STADE DE LA SNCF AVENUE DE BRETAGNE

DÉBAT PUBLIC SUR LA FONCTION PUBLIQUE – PRÉSENCE DE ANICET LE PORS, ANCIEN MINISTRE ET BAPTISTE TALBOT, SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE LA FÉDÉRATION CGT DES SERVICES PUBLICS

L’union départementale CGT de la Sarthe organise pour la seconde année les 24 heures de la CGT. De nombreux invités seront présents notamment Bernard Thibault, ancien secrétaire général de la CGT pour un débat sur l’Organisation Internationale du Travail.
Les syndicats de Territoriaux de la Sarthe vous informe également de la venue de Anicet Le Pors, Ministre de la Fonction Publique sous le gouvernement Mitterrand en 1981 et fondateur du Statut Général des Fonctionnaires que le gouvernement Macron veut détruire. Il sera accompagner dans ce débat de Baptiste Talbot, secrétaire général CGT de la Fédération des services Publics. celui-ci aura lieu au stade SNCF situé Avenue de Bretagne au Mans de 10h00 à 11h30. Nous comptons sur votre participation nombreuse. Pour lire l’affiche d’appel,

CLIQUEZ ICI…

CGT TERRITORIAUX DE LA SARTHE JOURNÉE D’ACTION DU 5 FÉVRIER PUBLIC – PRIVE – RETRAITÉS – PRIVE D’EMPLOI TOUS ENSEMBLE POUR GAGNER !!!


Le syndicat des Territoriaux de la Sarthe appelle l’ensemble des agents des collectivités à cesser le travail le Mardi 5 Février prochain pour protester contre la politique anti-sociale du gouvernement Macron. Vous trouverez les modalités pratiques de cette nouvelle journée d’action. Pour lire la suite, CLIQUEZ ICI…

LE DÉBAT POUR NOUS FAIRE TAIRE, ET CACHER LA MISÈRE… NOUS, ON VEUT PLUS DE SALAIRE !


Disons les choses comme elles sont : Cela fait des années (périodes Sarko, Hollande comprises) que nous ne cessons de dénoncer la dégradation de nos conditions de vie, de travail, nos difficultés à boucler les fins de mois, la destruction de nos acquis sociaux, de NOS services publics…

Certaines manifestations ont rassemblé des centaines de milliers de gens dans la rue, de manière pacifique…RIEN n’y a fait… on nous disait « circulez, y a rien à voir ». Pour lire la suite, CLIQUEZ ICI

Pouvoir d’achat : huit organisations appellent les agents publics à se mobiliser !

Nos organisations syndicales (CGT, CFDT, Unsa, FSU, Solidaires, FA-FP, CFE-CGC, CFTC) représentatives de plus de 5 millions d’agent-es, lancent une pétition pour exiger une revalorisation salariale de toutes et tous les agent-es. Nous appelons l’ensemble des collègues à la signer et faire signer massivement.

Au quotidien, les agents publics travaillent au service de l’intérêt général et font vivre des services publics de qualité sur l’ensemble du territoire.

Améliorer leur pouvoir d’achat est d’autant plus urgent que, depuis son arrivée, le gouvernement a accumulé des mesures négatives à leur encontre (gel de la valeur du point d’indice, mauvaise compensation de l’augmentation de la CSG, rétablissement du jour de carence…). Pour lire les différents communications et signer la pétition et la faire signer massivement, CLIQUEZ sur les pieces jointes

 
1 pièces jointes
2 pièces jointes
3 pièces jointes

Pour répondre à l’urgence sociale, la CGT appelle à la grève le 5 février

Depuis de nombreuses années, les politiques menées au service du capital par les gouvernements successifs génèrent de fortes injustices sociales, territoriales et fiscales. La CGT n’a cessé d’alerter les pouvoirs publics, de mobiliser dans les entreprises et les services contre des reformes régressives et pour une autre répartition des richesses produites dans le pays…

Depuis de nombreuses années, les politiques menées au service du capital par les gouvernements successifs génèrent de fortes injustices sociales, territoriales et fiscales.
La CGT n’a cessé d’alerter les pouvoirs publics, de mobiliser dans les entreprises et les services contre des reformes régressives et pour une autre répartition des richesses produites dans le pays.
Gouvernement et patronat sont restés sourds et sont responsables de la crise actuelle.
Ce ne sont pas les mesurettes récentes annoncées par le gouvernement en réponse au mouvement des gilets jaunes qui répondent aux urgences sociales.
Les 57 milliards d’euros versés aux actionnaires des grandes entreprises démontrent l’ampleur des richesses créées par les travailleurs.
Au-delà des mobilisations des citoyen-ne-s depuis de nombreuses semaines, il est indispensable de construire un rapport de force, notamment par la grève, pour imposer au patronat la redistribution des richesses.
La CGT appelle les salarié-e-s, les agent-e-s, les jeunes comme les retraité-e-s, les privé-e-s d’emploi à se mobiliser ensemble par la grève et les manifestations pour obtenir :

•    une augmentation du Smic, du point d’indice, de tous les salaires et  pensions  ainsi que des minimas sociaux ;
•    une réforme de la fiscalité : une refonte de l’impôt sur le revenu lui conférant une plus grande progressivité afin d’assurer une plus grande redistribution des richesses et d’alléger le poids de l’impôt indirect (TVA, TICPE) pénalisant les salariés et les ménages, le paiement des impôts en France de grandes sociétés (ex. : GAFA), une imposition plus forte des plus hauts revenus et de la détention de capital ;
•    la suppression des aides publiques aux entreprises (CICE, et exonérations diverses, etc.) qui ne servent ni l’emploi, ni la revalorisation des salaires, ni l’investissement de l’appareil productif et mettent à mal notre protection sociale ;
•    le développement des services publics, partout sur le territoire, en réponse aux besoins de la population, avec des moyens suffisants en personnels pour un bon exercice de leurs missions ;
•    le respect des libertés publiques tel que le droit de manifester remis en cause par le gouvernement.

La CGT appelle à tenir des assemblées générales, sur tous les lieux de travail et dans tous les secteurs professionnels, pour réussir la grève et les manifestations le mardi 5 février 2019 et débattre des suites à construire dans la durée.