CSD 72

Petite enfance | Réforme des modes d’accueil

Mobilisation sur tout le territoire le 28 mars 2019

Suite à l’adoption de la loi pour un État au service d’une Société de Confiance (loi ESSOC), la nouvelle réforme de la Petite Enfance avance à grands pas… plombant une fois de plus la qualité d’accueil des enfants, mais aussi les conditions de travail des professionnel.le.s. Pour lire la suite, CLIQUEZ SUR…

LE 19 MARS – PUBLIC, PRIVÉ : TOUS ENSEMBLE !

LA COUPE EST PLEINE !

Face à la colère exprimé depuis de nombreux mois par le monde du travail sur la question du pouvoir d’achat, différentes organisations syndicales de salariés et des organisations de la jeunesse ont décidé de faire de ce 19 mars une grande journée de mobilisation à travers l’ensemble du territoire. Pour lire les différentes expressions, CLIQUEZ ICI…

RÉUNIONS D’INFORMATION SYNDICALE POUR LES AGENTS DE 3 COLLECTIVITÉS

A L’APPEL DES SYNDICATS CGT – FSU – FO et SUD
JEUDI 14 MARS 2019

Dans le cadre de la journée d’action du 19 mars prochain pour les salariés du privé et du public, les organisations syndicales convient l’ensemble du personnel à des réunions d’information syndicale le 14 Mars au choix des agents :
– De 10h30 à 11h30 : SALLE « LES ARDRIERES « 
– De 13h30 à 14h30 : SALLE DE L’AUDITORIUM DU CARRE PLANTAGENÊT 


N’oubliez pas de déposer vos tickets d’autorisation d’absence au minimum 3 jours avant la date de la réunion.

JOURNÉE INTERNATIONALE DE LUTTES DES DROITS DES FEMMES

VENDREDI 8 MARS
CESSONS LE TRAVAIL à 15h40 : APRÈS NOUS NE SOMMES PLUS RÉMUNÉRÉS !


A l’appel de l’Union Départementale CGT 72 et en collaboration avec l’ensemble de nos bases syndicales, différentes initiatives auront lieu le Vendredi 8 Mars, journée internationale des droits des femmes. La CSD 72 s’implique complètement dans l’ensemble de ces initiatives et complétera par une distribution du tract confédéral déjà mis en ligne sur nos différents espaces par la signature de la pétition salariale partout où cela est possible.Déjà pour les services de la Ville du Mans, de Le Mans Métropole et du CCAS, nous serons présents dans les services occupés principalement par des femmes dès 11h30. Pour lire le tract de l’UD 72,

Assistant.e.s socio-éducatif.ve.s, éducat.eur.rice.s de jeunes enfants | 1er février 2019 : accès à la catégorie petit petit A dans la Fonction publique !

Les personnel.le.s soci.aux.ales et médico-soci.aux.ales, avec la CGT, n’ont eu de cesse depuis des années d’exiger des gouvernements et ministères successifs une réelle reconnaissance de leurs qualifications et responsabilités.

Les personnel.le.s soci.aux.ales et médico-soci.aux.ales, avec la CGT, n’ont eu de cesse depuis des années d’exiger des gouvernements et ministères successifs une réelle reconnaissance de leurs qualifications et responsabilités.

Les personnel.le.s soci.aux.ales et médico-soci.aux.ales, avec la CGT, n’ont eu de cesse depuis des années d’exiger des gouvernements et ministères successifs une réelle reconnaissance de leurs qualifications et responsabilités.

Aujourd’hui, après avoir été reporté encore d’une année, le décret n° 2017-901 du 9 mai 2017 portant statut particulier du cadre d’emplois des assistants territoriaux socio-éducatifs, fait état d’une reconnaissance à minima en catégorie A… dont les mesures les plus significatives n’arriveront qu’en janvier 2021.

Les personnel.le.s soci.aux.ales et médico-soci.aux.ales, avec la CGT, n’ont eu de cesse depuis des années d’exiger des gouvernements et ministères successifs une réelle reconnaissance de leurs qualifications et responsabilités. Aujourd’hui, après avoir été reporté encore d’une année, le décret n° 2017-901 du 9 mai 2017 portant statut particulier du cadre d’emplois des assistants territoriaux socio-éducatifs, fait état d’une reconnaissance à minima en catégorie A… dont les mesures les plus significatives n’arriveront qu’en janvier 2021.

PÉTITION CGT POUR UNE REVALORISATION SALARIALE DES ENSEIGNANT(E)S ARTISTIQUES


Suite à l’adoption en octobre dernier d’un rapport du Conseil Supérieur de la Fonction Publique préconisant la revalorisation des métiers de l’enseignement artistique

rapport-enseignement-artistique
nous vous invitons à suivre  le lien vers la toute nouvelle pétition en ligne « pour la revalorisation des carrières de l’enseignement artistique »objectif : 5000 signatures en avril afin d’appuyer nos représentants lors des négociations Signez! Partagez sur les réseaux sociaux!faites circuler!
petition
« Ceux qui se battent ne sont pas sûrs de gagner, mais ceux qui ne se battent pas ont déjà perdu. » Berthold Brecht

Salaires : le véritable débat, on se le faire !

Nous voulons vivre de notre travail. C’est la phrase la plus entendue durant ces derniers mois. Il est essentiel d’augmenter les salaires bruts et les pensions. L’argent existe, les entreprises du CAC 40 ont réalisé 93 milliards d’euros de bénéfices en 2017 (57 milliards ont été distribués à leurs actionnaires), ils pourraient dépasser 100 milliards en 2018. Pourtant, ce sont elles qui bénéficient le plus des aides et exonérations de l’État payées par nos impôts.

GAGNONS ENSEMBLE NOS REVENDICATIONS !RASSEMBLEMENT AU MANS 11H45 PLACE DES COMTES DU MAINE

ACTION DU MARDI 5 FÉVRIER 2019

A l’appel de la CGT, les salariés du secteur privé, publics, les retraités et les demandeurs d’emploi sont appelés à une nouvelle journée de mobilisation pour dénoncer la politique de casse sociale du gouvernement.

FO TERRITORIAUX DE LA SARTHE REJOINT L’APPEL DE LA CGT JOURNÉE D’ACTION DU 5 FÉVRIER : L’UNITÉ FAIT LE FORCE !

Pour lire l’appel commun des 2 organisations syndicales CGT et FO des Territoriaux de la Sarthe

CGT TERRITORIAUX DE LA SARTHE JOURNÉE D’ACTION DU 5 FÉVRIER PUBLIC – PRIVE – RETRAITÉS – PRIVE D’EMPLOI TOUS ENSEMBLE POUR GAGNER !!!


Le syndicat des Territoriaux de la Sarthe appelle l’ensemble des agents des collectivités à cesser le travail le Mardi 5 Février prochain pour protester contre la politique anti-sociale du gouvernement Macron. Vous trouverez les modalités pratiques de cette nouvelle journée d’action. Pour lire la suite, CLIQUEZ ICI…

LE DÉBAT POUR NOUS FAIRE TAIRE, ET CACHER LA MISÈRE… NOUS, ON VEUT PLUS DE SALAIRE !


Disons les choses comme elles sont : Cela fait des années (périodes Sarko, Hollande comprises) que nous ne cessons de dénoncer la dégradation de nos conditions de vie, de travail, nos difficultés à boucler les fins de mois, la destruction de nos acquis sociaux, de NOS services publics…

Certaines manifestations ont rassemblé des centaines de milliers de gens dans la rue, de manière pacifique…RIEN n’y a fait… on nous disait « circulez, y a rien à voir ». Pour lire la suite, CLIQUEZ ICI

Pour répondre à l’urgence sociale, la CGT appelle à la grève le 5 février

Depuis de nombreuses années, les politiques menées au service du capital par les gouvernements successifs génèrent de fortes injustices sociales, territoriales et fiscales. La CGT n’a cessé d’alerter les pouvoirs publics, de mobiliser dans les entreprises et les services contre des reformes régressives et pour une autre répartition des richesses produites dans le pays…

Depuis de nombreuses années, les politiques menées au service du capital par les gouvernements successifs génèrent de fortes injustices sociales, territoriales et fiscales.
La CGT n’a cessé d’alerter les pouvoirs publics, de mobiliser dans les entreprises et les services contre des reformes régressives et pour une autre répartition des richesses produites dans le pays.
Gouvernement et patronat sont restés sourds et sont responsables de la crise actuelle.
Ce ne sont pas les mesurettes récentes annoncées par le gouvernement en réponse au mouvement des gilets jaunes qui répondent aux urgences sociales.
Les 57 milliards d’euros versés aux actionnaires des grandes entreprises démontrent l’ampleur des richesses créées par les travailleurs.
Au-delà des mobilisations des citoyen-ne-s depuis de nombreuses semaines, il est indispensable de construire un rapport de force, notamment par la grève, pour imposer au patronat la redistribution des richesses.
La CGT appelle les salarié-e-s, les agent-e-s, les jeunes comme les retraité-e-s, les privé-e-s d’emploi à se mobiliser ensemble par la grève et les manifestations pour obtenir :

•    une augmentation du Smic, du point d’indice, de tous les salaires et  pensions  ainsi que des minimas sociaux ;
•    une réforme de la fiscalité : une refonte de l’impôt sur le revenu lui conférant une plus grande progressivité afin d’assurer une plus grande redistribution des richesses et d’alléger le poids de l’impôt indirect (TVA, TICPE) pénalisant les salariés et les ménages, le paiement des impôts en France de grandes sociétés (ex. : GAFA), une imposition plus forte des plus hauts revenus et de la détention de capital ;
•    la suppression des aides publiques aux entreprises (CICE, et exonérations diverses, etc.) qui ne servent ni l’emploi, ni la revalorisation des salaires, ni l’investissement de l’appareil productif et mettent à mal notre protection sociale ;
•    le développement des services publics, partout sur le territoire, en réponse aux besoins de la population, avec des moyens suffisants en personnels pour un bon exercice de leurs missions ;
•    le respect des libertés publiques tel que le droit de manifester remis en cause par le gouvernement.

La CGT appelle à tenir des assemblées générales, sur tous les lieux de travail et dans tous les secteurs professionnels, pour réussir la grève et les manifestations le mardi 5 février 2019 et débattre des suites à construire dans la durée.

L’augmentation du point d’indice, c’est mieux que les heures sup’ !


Tract CGT Fonction publique

Après les annonces du président de la République, le secrétaire d’État en charge de la Fonction publique affirme que faire des heures supplémentaires, sans cotisations sociales ni impôt sur le revenu, c’est mieux, plus gratifiant et moins onéreux que d’augmenter la valeur du point d’indice. Pour lire la suite, CLIQUEZ ICI…Zone contenant les pièces jointes

La réponse des retraité-e-s au président de la République

« Reprenez vos cadeaux ! » Rendez nous notre pouvoir d’achat !

Le président a présenté ses vœux aux Français. Il n’a rien vu, sauf la violence dans certaines manifestations, rien entendu qui le concerne mais il dit avoir tout compris : les Français veulent qu’il poursuive ses réformes. Il fait l’impasse totale sur la violence sociale de ses choix politiques qui conduisent à enrichir les plus riches au détriment du plus grand nombre.
Il envisage de grands débats, en précisant qu’il poursuivra son programme de « réformes », celles qui provoquent les colères sociales actuelles ! Son propos frise l’irresponsabilité. Pour lire le tract, CLIQUEZ ICI…