La contestation du projet de loi El Khomri de casse du Code du travail grandit chaque jour dans le pays. Le mois de mars sera décisif pour la bataille engagée contre cette nouvelle menace de régression concernant les garanties des travailleurs.

L’abaissement des garanties collectives dans le secteur privé, outre ses conséquences désastreuses pour les salariés directement impactés, serait un nouvel élément confortant les attaques actuelles contre le Statut de la Fonction publique et en justifiant de nouvelles. Il est donc de l’intérêt premier des salariés relevant du Code du travail et des agents régis par les règles statutaires de la Fonction publique de faire front commun contre cette nouvelle attaque portée par le gouvernement au service des intérêts du grand patronat et des marchés boursiers. Pour lire la suite, CLIQUEZ ICI…

in odio Praesent risus. Sed eleifend Phasellus