Accueil 1

Service Public Magazine n°119 – Mars 2021

Le magazine fédéral des syndiqué.e.s. est à l’impression pour diffusion dans les syndicats. Couplé au livret « Ma retraite c’est mon droit ! », sa diffusion est une occasion essentielle pour aller à la rencontre des syndiqué·e·s et un devoir pour...

Pour l’égalité au sein de la fonction publique | Pour une fonction publique au service de l’égalité – Le 8 mars, toutes et tous mobilisé·e·s

La crise sanitaire a mis en lumière le caractère indispensable des services publics et de la Fonction publique tout au long de la vie. Invisibles et sous-payées, les premières de corvées sont en grande majorité des femmes. Cette crise sanitaire et ses conséquences...

Élections CNRAL 2021 | Du 1er au 15 mars 2021, on vote CGT !

Voter et faire voter CGT, c’est s’assurer que notre caisse de retraites reste au service des fonctionnaires de la territoriale et de la Santé. Les élections pour le renouvellement du Conseil d’Administration de la CNRACL, qui réglementairement doivent se tenir dans...

Bilan financier 2020 arrêté au 31/12/2020

Bilan Financier 2020Télécharger

Pour l’égalité au sein de la fonction publique | Pour une fonction publique au service de l’égalité – Le 8 mars, toutes et tous mobilisé·e·s

La crise sanitaire a mis en lumière le caractère indispensable des services publics et de la Fonction publique tout au long de la vie. Invisibles et sous-payées, les premières de corvées sont en grande majorité des femmes.

Cette crise sanitaire et ses conséquences dramatiques sur les droits des femmes remettent en pleine lumière combien les avancées peuvent être fragiles et combien l’égalité entre les femmes et les hommes reste à conquérir !

La CGT a lancé une campagne 10 % pour la Fonction publique qui s’inscrit pleinement dans ces aspirations fortes au travail et dans la vie pour une société réellement égalitaire.

Le 8 mars est la journée internationale de lutte pour les droits des femmes. La CGT appelle largement toutes et tous à se mobiliser et à porter haut et fort les revendications pour l’égalité entre les femmes et les hommes et contre les violences, et à en faire un combat quotidien.

Élections CNRAL 2021 | Du 1er au 15 mars 2021, on vote CGT !

Voter et faire voter CGT, c’est s’assurer que notre caisse de retraites reste au service des fonctionnaires de la territoriale et de la Santé.

Les élections pour le renouvellement du Conseil d’Administration de la CNRACL, qui réglementairement doivent se tenir dans les neuf mois suivant les élections municipales, auront lieu (par voie électronique ou par correspondance) entre le 1er et le 15 mars 2021.

Pour l’élection précédente, 2 modalités alternatives d’expression des votes étaient proposées aux électeurs : le vote électronique par internet et le vote par correspondance. Chacun·e des électeur·rice·s doit s’assurer de son inscription sur les listes électorales qui doivent être affichées dans les services pour les actif·ve·s et dans les communes du domicile pour les retraité·e·s et de la réception du matériel électoral à son domicile.

le livret CNRACL

Ce lundi 15 février 2021 devait se tenir un comité technique paritaire.


En préambule du CTP, des collègues sur une heure de grève étaient présents pour rappeler aux élus siégeant que la prime COVID attribuée à près de 1200 collègues ne leur avait tous bonnement pas été concédée, malgré le fait qu’ils remplissaient l’ensemble des conditions nécessaires à l’obtention de cette prime.
Cette démarche intersyndicale a permis à nos collègues grévistes de rencontrer le Président du comité technique paritaire.
Ils ont ainsi pu exprimer, auprès de l’élu au personnel, leur désappointement de ne pas avoir perçu la prime COVID.
Celui-ci s’adressera aux organisations syndicales, notamment la CGT, pour apporter une réponse que nous ne manquerons pas de faire suivre à l’ensemble de nos collègues grévistes.

Malheureusement, nous n’avons pas pu siéger au CTP malgré des dossiers d’importance comme les négociations du RATIO, de nouvelles conditions pour les assistantes maternelles et bien d’autres sujets…
Pourquoi cette décision ? Le CTP qui devait se dérouler salle Philippe Goude, ne pouvait accueillir que 14 personnes. Là où notre employeur, à travers le CHSCT, nous demande d’être vigilants, de respecter les distances physiques dans nos activités professionnelles, les gestes barrières pour nous protéger du COVID, n’ont à aucun moment pensé que cela pouvait être déraisonnable de siéger à plus de 30 personnes dans cette salle.
Cette décision collective prise par la CGT, FO, FSU de ne pas siéger, obligera l’administration à convoquer de nouveau le CTP, réunion qui devrait se tenir en visioconférence.

La CGT ne tolère pas le deux poids deux mesures… 

Loi de sécurité globale

« Il n’y a pas qu’un seul article de dangereux »

Si l’article 24, qui concerne le droit de filmer les forces de
l’ordre en action et de diffuser les images, a donné lieu à
des commentaires médiatisés, c’est bien parce qu’il portait
atteinte à la liberté de la presse d’une part, mais d’autre part, à
la possibilité pour les victimes de violence policière de confondre les auteurs.
Mais cet article n’est pas le seul danger pour les libertés publiques et individuelles !
Nous tenons à soulever quelques points généraux qui sont tout
aussi néfaste pour la vie démocratique.
Cette loi autorise le recours à des sociétés privées de sécurité
pour des actions qui jusque-là relevaient des compétences
d’officier de police judiciaire. C’est-à-dire des fonctionnaires
ayant le niveau de formation en droit requis et travaillant
sous le contrôle du procureur, d’un juge d’instruction ou d’un préfet.

Et il est question de permettre aux agents de sécurité privé
de procéder à des contrôles d’identité, à des fouilles aux
corps au-delà de la simple palpation, à dresser des procès verbaux
et à auditionner ceux qui le demandent donc à enregistrer des témoignages.

Plus grave encore, ces entreprises pourront sous-traiter à d’autres entreprises sous certaines conditions,
comme le manque de moyens techniques ou de personnel qualifié.
Cela ressemble fort à la sous-traitance en cascade qui, dans d’autres secteurs économiques, met le sous-traitant, et surtout
les salariés, sous la pression à la rentabilité du donneur d’ordre.
Et au passage disparaît des textes la référence au code du travail pour les quelques 170 000 salariés du secteur de la sécurité privée.

Mais au-delà des aspects socio-économiques de la privatisation
d’une partie des activités judiciaires de la police nationale, il est très raisonnable de s’interroger au minimum, quant aux dérives
autoritaires et antidémocratiques qui ne manqueront pas de se développer, sans parler des risques amplifiés de pratiques discriminatoires
ou portant atteinte à nos droits civiques fondamentaux.

Nous avons déjà pu constater que des vigiles se permettaient d’intervenir sur la voie publique lors de distribution de tract syndicaux
ou associatifs sous prétexte que la distribution publicitaire était interdite à proximité de telle foire (Les 4 jours par ex.)
Ou de telle zone commerciale, sans être capable de fournir le moindre texte réglementaire et encore moins une référence.
Sur le fond est-il acceptable de confier notre liberté, notre sécurité, nos droits à des intérêts privés ?
La loi prévoit aussi l’élargissement des compétences, des prérogatives des polices municipales.
Il est important de prendre en compte les réalités, les polices municipales sont sous l’autorité du Maire et force est de constater qu’un certains nombres d’entre eux piétinent sans vergogne les principes qui fondent le vivre ensemble, qui ne respectent pas l’égalité de
traitement des citoyens.
Peu nombreux est-il nécessaire que l’État leur fournissent des moyens supplémentaires ?
Mais au-delà des probables dérives d’élus qui peuvent se prendre pour des Satrapes, dans le contexte budgétaire actuel qui
met sous pression les budgets des collectivités, tout transfert de compétence de l’État vers les collectivités locales accentue
les inégalités entre territoires et entre les citoyens.

En effet en fonction de leur richesse fiscale, certains pourront déployer les moyens humains et financiers nécessaire au remplacement de
l’État, les autres resteront sans moyens.

Enfin cette loi permet le recours à des moyens de surveillance de masse inédit tel des drones, des systèmes de reconnaissance
faciale, le droit de consulter toute image sans autorisation du juge et pendant un délai rallongé.

Il y a peu lorsque certains pays utilisaient de tel moyen, tout le monde s’accordait pour souligner leur caractère antidémocratique.
Et là puisque c’est chez nous ce serait sans risque !

La réalité est tout autres, sans images les victimes des violences policières sont condamnées, comme ce livreur tué lors
d’un contrôle routier il y a deux ans, comme ce producteur de musique dont les locaux professionnels sont assiégés comme
fort Alamo qui ne doit d’être en vie qu’a la diffusion des images.

L’histoire sociale est, elle aussi, remplis d’exemples qui nous renforcent dans l’idée que le mouvement social, et le syndicalisme,
seront eux aussi impacté par cette dérive autoritaire. Il n’en a toujours été ainsi, on durcit les lois répressives pour
lutter contre le terrorisme, les casseurs ou d’autres écervelés, et les opposants sont frappés eux aussi.
Tient comme par hasard, le gouvernement par un discret décret vient d’autoriser le fichage pour opinion politique,
religieuse, philosophique, Même les pratiques sportives sont concernées, et ce fichage peut être étendu à tous ceux
qui croisent à une réunion ou au club de sport la personne surveillée.

Si nous ne sommes pas encore dans une société où tous nos faits et gestes sont surveillés,
on s’approcha dangereusement d’un monde où non seulement c’est possible mais où c’est légal !

Alex Legros

SYNDICATS A QUI FAIRE CONFIANCE ?

Certains règlements (pas tous !) qui nous concernent
sont encore présentés au conseil supérieur de la FPT.
Ainsi, du décret qui supprime les CHSCT.
Il était étudié le 13 janvier.

Les CHSCT sont actuellement en pleine action.
Il s’agit de réorganiser les conditions de travail face à la pandémie.
Cela ne se fait pas sans les agents. Mauvais moment
pour remplacer les CHSCT par une vague « formation spécialisée ».

Vos délégués devront donc cumuler les mandats.
Il faudra siéger au comité technique (futur comité social
territorial) pour traiter de « sécurité du travail ».
Le nombre de suppléants est limité. Embouteillage et
distance par rapport aux agents, voilà l’objectif !

Dans les comités sociaux territoriaux, les élus employeurs
pourront céder la place à des DG.
La démocratie sociale sous contrôle hiérarchique, donc
La loi Dussopt écorne notre statut. La seule attitude syndicale
consiste à rejeter ses décrets d’application.
C’est encore plus vrai pour ce sujet. Toutes les organisations
syndicales ne l’ont pas compris!

En séance, l’UNSA, la  CFDT et la Fédération Autonome se sont courageusement… abstenues.

Il reste plus d’un an pour sauver les comités techniques
et les CHSCT. Battons-nous pour obtenir ce résultat. Faisons
modifier la loi! Ce n’est pas utopique!
Le Gouvernement est discrédité et sa majorité
s’effiloche! Certains qui prétendent vous défendre ont
déserté
ce terrain-là

Olivier Ruben

SALAIRES L’URGENCE DE MESURES FORTES POUR LES AGENTS DE LA FONCTION PUBLIQUE

Ces derniers mois, la pandémie a révélé au grand jour les conséquences de la mise à mal de notre système de santé et de nos services publics par les politiques des gouvernements successifs. Les alertes de la CGT, des professionnel·le·s de santé, et de l’ensemble des personnels dans les services de l’État, dans les écoles, les Ehpad, sur les routes, en charge du ramassage de nos déchets, de l’assainissement, les pompiers, les policiers municipaux… sont brutalement, aujourd’hui, validées.

Toutes et tous, ensemble, mobilisé.es le 4 février

Les organisations CGT, FSU, Solidaires, UNEF, UNL, MNL, FIDL se sont réunies en intersyndicale en cette fin d’année, marquée par la pandémie et ses conséquences sanitaires, économiques et sociales. Celles-ci sont aggravées par des décisions gouvernementales...

lire plus

Toutes et tous, ensemble, mobilisé.es le 4 février

Les organisations CGT, FSU, Solidaires, UNEF, UNL, MNL, FIDL se sont réunies en intersyndicale en cette fin d’année, marquée par la pandémie et ses conséquences sanitaires, économiques et sociales. Celles-ci sont aggravées par des décisions gouvernementales...

lire plus

EMPLOIS, SALAIRES 2020

500 000 EMPLOIS POUR LE SERVICE PUBLIC ET LES CONDITIONS DE TRAVAIL Personne d’un tant soit peu honnête ne saurait le contester : cela fait de nombreusesannées que la CGT dénonce les suppressions d’emplois dans la Fonction publique etréclame des effectifs...

lire plus

Rassemblement samedi 5 Décembre 2020

samedi 5 décembre avec les rassemblements à 14 H 00 sur la question de l’emploi et la précarité devant le siège du Medef au Mans et à 15 H 00 Place de la Préfecture au Mans contre le projet de loi de « sécurité globale ».

lire plus

Mobilisation du secteur petite enfance

Appel CGT et FSU des Territoriaux du Mans jeudi 3 décembre avec un rassemblement à 10 H 00 Place Saint Pierre au Mans pour que les revendications des personnels de la petite enfance soient prises en compte. le tract est ci-dessous. PHOTOS DE LA MANIFESTATION

lire plus

Mobilisons-nous pour une rentrée sociale offensive !

Contre le retour à l’anormal, mobilisons-nous pour une rentrée sociale offensive ! Le monde d’après promis par Macron, un monde d’égalité, de justice, de paix ressemble brutalement au monde d’avant le confinement. Le gouvernement vient certes de changer, mais la...

lire plus

Stop aux poursuites contre Anthony

Les organisations syndicales de la Fonction publique - CGT, FAFP, FO, FSU et Solidaires - expriment leur complète solidarité avec Anthony Smith, inspecteur du travail, injustement suspendu de ses fonctions depuis plus d’un mois par sa hiérarchie. Elles exigent la...

lire plus

Les aides à domicile ne doivent pas être les grandes oubliées

Le secteur de l’aide à domicile, dans sa globalité – secteur associatif, privé lucratif, particulier employeur, service public – représente environ 2 millions de salarié.e.s dont 97% sont des femmes qui travaillent sur du temps
partiel imposé et ont des salaires de misère.

Les aides à domicile, auxiliaires de vie ou aides-soignantes se retrouvent en première ligne, face à la pandémie, sans protection ou à la marge, alors qu’ils ou elles interviennent chez les usagers ou patients qu’ils ou elles aident, soignent, en contact direct avec ces personnes et dans l’impossibilité de garder une distance de sécurité, faute de moyens.

lire plus

La Fonction publique face à la pandémie (vidéo)

Expression de la CGT Fonction publique lundi 16 mars matin, à la sortie de la réunion de travail relative à la gestion du Covid-19 dans les services publics de façon à assurer la mobilisation des agents et leur protection.Réunion présidée par M. Olivier DUSSOPT,...

lire plus

Calendrier des mobilisations

Tous-tes ensemble, nous pouvons faire reculer le gouvernement. Tous-tes ensemble, mobilisé-es, déterminé-es, jusqu'au retrait du projet. 3 jours pour amplifier les grèves et les mobilisations: Tous-tes dans l'action, pour une retraite juste et solidaire, nous...

lire plus

Tract pour le 12 mai 2020

Cher(e)s camarades  Loin d’être à l’écoute du mécontentement qui s’exprime dans le Pays, le discours du 1er Ministre Edouard Philippe confirme la stratégie d’affrontement orchestrée par Emmanuel MACRON.  La seule chose attendue par les salariés, retraités et privés...

lire plus

ACTION POUR LA GREVE DU 10 DECEMBRE 2019

LE MANS à 13h30 Devant l’Hôpital du Mans Cher(e)s camarades,  Face à l’ampleur de la mobilisation du 5 décembre dernier, malgré les efforts du gouvernement pour tenter d’en minimiser la portée, le Premier ministre Edouard Philippe a jugé utile de prendre la parole...

lire plus

RSS Infos CGT

  • L’égalité entre les femmes et les hommes est un levier indispensable de sortie de crise ! 8 mars 2021
    L’égalité entre les femmes et les hommes est un levier indispensable de sortie de crise ! a.aoues lun 08/03/2021 - 08:49 La crise inédite que nous traversons a un impact direct sur les femmes. Si elle a été l’occasion de mettre enfin dans la lumière l’utilité sociale de nombreux métiers à prédominance féminine, elle se traduit aussi […]
  • La CGT, une organisation féministe 5 mars 2021
    La CGT, une organisation féministe a.aoues ven 05/03/2021 - 09:05 Notre organisation a mis en œuvre un certain nombre de mesures pour favoriser la place des femmes dans l'organisation. Depuis 1999, elle a fait le choix d'imposer la parité au bureau et à la CE confédérale. « La CGT n'en a jamais démordu. Contre vents et marées, […]
  • La mobilisation pour le logement prend une envergure européenne 4 mars 2021
    La mobilisation pour le logement prend une envergure européenne a.aoues jeu 04/03/2021 - 09:41 Actuellement, deux millions de personnes rencontrent des difficultés pour payer leur loyer et 14 % de la population a connu des difficultés de logement depuis le premier confinement. La crise économique liée au coronavirus a entrainé une explosion de la précarité et une […]
  • Les saisonniers en danger 3 mars 2021
    Les saisonniers en danger a.aoues mer 03/03/2021 - 09:38 Avec la fermeture des stations, la majorité des saisonniers sont privés d'emploi et passent entre les mailles des aides gouvernementales. Une situation catastrophique alors que le gouvernement casse d'une main notre sytème de protection sociale et distribue de l'autre des milliards d'euros au patronat. « Pour les […]
elit. commodo felis tempus Aenean mi, Praesent sit dapibus