Allons dire au Medef et aux employeurs : 

la précarité, la flexibilité, le chômage, 
les bas salaires : ça suffit !!!

 

Nous voulons vivre mieux, de l’emploi stable et bien rémunéré pour tous !

Une protection sociale qui réponde à nos besoins !

Nous refusons la baisse des prestations de nos retraites complémentaires !

 

Des négociations interprofessionnelles sont en cours entre les organisations syndicales de salariés et les représentants des employeurs sur la « sécurisation de l’emploi » et les « retraites complémentaires ARRCO – AGIRC ».

Le Medef utilise la crise pour imposer une véritable « régression sociale » en faisant un chantage permanent : les entreprises seraient au bord du gouffre, en grande difficulté, au point qu’il faudrait accepter une remise en cause des droits sociaux, plus de flexibilité pour les salariés, plus de facilité pour licencier pour les employeurs et tout cela au nom de la compétitivité…Pour lire la suite, CLIQUEZ ICI…

dolor tempus Aenean ut nunc at