LA CGT DEMANDE L’OUVERTURE D’UNE ENQUÊTE PAR LE CHSCT

 

Suite à la vente de la cabine de peinture à la mécanique auto, l’achat par un particulier a été suspendu puisque de la présence d’amiante à été constatée par un organisme agréé.

 

Ce sujet s’est déroulé pendant la période des vacances d’été et personne n’a saisi les autorités de nos collectivités pour exiger l’ouverture d’une enquête, une réunion du CHSCT, et la déclaration par la médecine préventive d’une présence d’amiante car de nombreux collègues, dans l’exercice de leurs fonctions, ont utilisé cette cabine de peinture pour les réparations de carrosserie.

 

La CGT saisi immédiatement le CHSCT pour exiger des explications sur ce dossier, demander le classement de ce matériel en catégorie Amiante et contacter tous les agents, encore actifs ou retraités, utilisateurs pour entreprendre des examens si nécessaires.

venenatis, Donec sem, justo velit, quis mattis risus ut non id porta.