Une tentative de réhabilitation de Louis Renault est organisée par certains de ses descendants et reprise par une chaîne publique de télévision et un magazine de presse écrite qui refusent tout droit de réponse.
Des pratiques de ce type, de plus en plus fréquentes de réécriture de l’histoire souillant la mémoire des militants ouvriers pendant la Résistance, et après, tout au long des luttes du mouvement social sont indignes et inacceptables. Elles participent à la volonté de mettre à mal le socle social français.

La Fédération des Travailleurs de la Métallurgie CGT et son institut d’Histoire Sociale… Pour lire la suite  et signer l’appel du Comité National, CLIQUEZ ICI..

felis quis dolor. fringilla id, Lorem