Jamal

JOURNÉE DU 16 NOVEMBRE 2017

Public, privé, toutes les raisons de se mobiliser 

 

Depuis l’élection du président Macron, nous assistons à la mise en place d’une série de réformes ultralibérales qui cassent tous nos conquis sociaux. Ces derniers ont pourtant permis de faire progresser notre société, d’élever les conditions de vie et de travail des salarié·e·s, de gagner l’allongement de l’espérance de vie, etc. Pour lire la suite, CLIQUEZ ICI…

CAP du 17 Novembre 2017

LA COMMISSION ADMINISTRATIVE PARITAIRE AURA LIEU LE 17 NOVEMBRE 2017
La prochaine Commission Administrative Paritaire (C.A.P) aura lieu le 17 novembre prochain pour nos 3 collectivités avec un total de 603 possibilités d’avancement de grade (sur 1557 promouvables), de 7 promotions internes.
Différentes réunions se sont déroulées dans le service pour la présentation des propositions aux organisations syndicales, la synthèse avec les services de la DRH aura lieu le 6 novembre prochain.
Vos élu(e)s CGT seront attentifs tout au long des débats qui se dérouleront lors de la séance plénière du 17 novembre.

ALERTE SUR LE LOGEMENT SOCIAL !

La situation du logement social devient catastrophique, pour les locataires, les salariés, les bailleurs sociaux.

La CGT a décidé de s’engager auprès du collectif « Vive l’APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de défense de consommateurs, de bailleurs sociaux, etc. pour défendre le droit au logement social.

6,5 millions de locataires vont perdre 5€ dès octobre. Et ce n’est qu’un début car, en 2018, le gouvernement compte retirer 60 euros de plus à chaque locataire HLM qui perçoit l’APL, demandant aux organismes HLM de compenser.

Ainsi, le gouvernement menace le bon entretien des logements, la réhabilitation thermique, la production de nouveaux HLM, l’encadrement humain et les missions sociales des HLM.

Le projet de loi de finances 2018 et la nouvelle loi logement en gestation sans réelle concertation, à ce jour, prévoient :

– 1,7 milliards d’euros de suppression de crédits pour l’APL ;

– la suppression de l’APL pour les accédants à la propriété mettant à mal l’accession sociale ;

– la création d’un nouveau bail de très courte durée précarisant davantage les salariés et les étudiants ;

– la « mobilité » imposée pour les résidents du parc HLM.

Alors que Macron fait les poches du logement social et des locataires les plus modestes, le budget de l’État 2018 prévoit 7 milliards d’euros de cadeaux au titre de l’allègement de l’ISF et de la réforme de la taxation des revenus mobiliers qui ne bénéficieraient qu’à une poignée de foyers les plus riches !

INTERSYNDICALE DU 24 OCTOBRE

Déclaration CGT – FO – Solidaires – UNEF – UNL – FIDL

NOUVELLE JOURNÉE D’ACTION LE 16 NOVEMBRE 2017

Pour les organisations syndicales de salariés, d’étudiants et de lycéens CGT – FO – Solidaires – UNEF – UNL – FIDL réunies le 24 octobre 2017, un constat s’impose, celui d’une politique libérale visant à accroitre les inégalités au profit d’une minorité.

Qu’il s’agisse :
- de nombreuses dispositions inacceptables des ordonnances, limitant des droits des salariés-es ;
- des risques qui pèsent sur les droits des salariés-es et demandeurs d’emploi en matière d’assurance chômage ou de formation professionnelle ;
- de mesures précarisant toujours un peu plus l’emploi et l’insertion des jeunes sur le marché du travail ;
- de la remise en cause des droits à l’avenir des jeunes par l’instauration d’une sélection à l’entrée de l’enseignement supérieur ;
- de la modération salariale et de l’augmentation de la CSG ;
- des atteintes au service public et à la protection sociale ;

Les organisations signataires s’adressent solennellement au gouvernement afin qu’il prenne en considération les attentes sociales multiples qui s’expriment dans le public et le privé, par les actifs, les jeunes, les demandeurs d’emploi et les retraités-es.

Compte tenu de la gravité de la situation, elles décident de faire du 16 novembre 2017 une journée de mobilisation interprofessionnelle, étudiante et lycéenne, par des grèves et manifestations.

Elles invitent les autres organisations syndicales et de jeunesse à s’y associer.

RÉMUNÉRATION FONCTION PUBLIQUE

Rendez-vous salarial 2017 de la fonction publique : les employeurs soulagés, les agents contrariés

Fotolia_73146503_M© DURIS Guillaume-Fotolia
 

Report d’un an dans l’application PPCR, CSG compensée mais sans gain de pouvoir d’achat, GIPA maintenue, jour de carence et gel du point d’indice confirmés… La rencontre entre le gouvernement et les syndicats le 16 octobre pour discuter de la rémunération des agents publics a débouché sur des mesures de temporisation pour des raisons financières clairement affichées… qui mécontentent les représentants syndicaux.

Les organisations syndicales se retrouveront le 26 octobre pour décider des suites à donner…

SALAIRES DANS LA FONCTION PUBLIQUE

Austérité à tous les étages, l’heure est à la poursuite de la mobilisation !

Le ministre de l’Action et des Comptes publics a réuni hier les organisations syndicales de la Fonction publique pour un « rendez-vous salarial ».
En préambule de la réunion, la CGT a lu une déclaration au nom de l’intersyndicale pointant la force de la journée d’action du 10 octobre et la nécessité de réponses urgentes aux légitimes revendications des agents sur l’augmentation de la valeur du point d’indice, les emplois, les moyens budgétaires pour les missions et contre le rétablissem

ent du jour du carence. Pour lire la suite, CLIQUEZ ICI…

ENCORE DES SUPPRESSIONS DE POSTE DANS LES SERVICES LE MANS MÉTROPOLE !!!

ON PASSE DE 1364 POSTES à 1359
Le conseil communautaire qui se réunira le 12 octobre prévoit une délibération pour actualiser le tableau des emplois permanents. On remarque une nouvelle fois une baisse de – 5 emplois, principalement sur les grades de catégorie C : – 7 emplois pour les adjoints administratifs, – 10 emplois pour les adjoints techniques et – 1 emploi pour les agents de maîtrise.
 
Le réduction des moyens humains continue avec cette annonce et est un frein aux missions de service public. 

CONSEIL COMMUNAUTAIRE DU 12 OCTOBRE : LA CGT DIT NON !!!

VERSEMENT D’UNE SUBVENTION AU GROUPE CLASS TRACTOR DE 660 000 €

Comme nous l’avions déjà dénoncé en septembre 2012 lors du versement par la majorité communautaire d’une subvention de 500 000 € au groupe A.C.I., la question est de nouveau posée lors du prochain conseil communautaire du 12 octobre prochain. Cette fois ci, il s’agit pour le groupe Allemand Class Tractor pour l’innovation et un programme d’investissement visant à moderniser et digitaliser l’usine du Mans. Son montant proposé est de 660 000 €.
Pour la CGT, ce n’est pas acceptable surtout lorsque nos élus demandent à tous, y compris aux associations tissu social sur le territoire, de faire des efforts. 660 000 €, c’est l’équivalent de 22 emplois à temps complet pour le service public et son maintien d’un haut niveau. Ce groupe a réalisé en 2016 en France un chiffre d’affaire de 704,9 millions d’euros. Nous allons continuer dans un prochain article à nous exprimer sur ce sujet et vous rendre compte des votes des différents groupes politiques.
Le président de Le Mans Métropole et sa majorité sera t-il devenu un ami des patrons ?

COMMUNIQUÉ DE LA CGT

Ensemble pour le logement social !

La situation du logement social devient catastrophique, pour les locataires, les salariés, les bailleurs sociaux.

La CGT a décidé de s’engager auprès du collectif « Vive l’APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de défense de consommateurs, de bailleurs sociaux… pour défendre le droit au logement social.

6,5 millions de locataires vont perdre 5 € dès octobre… Et ce n’est qu’un début car en 2018, le gouvernement compte retirer 60 € de plus à chaque locataire HLM qui perçoit l’APL en faisant reporter la compensation sur les organismes HLM. Pour lire la suite, CLIQUEZ ICI…  &  ICI

COMPTE‐RENDU DU GROUPE DE TRAVAIL

COMPTE‐RENDU DU GROUPE DE TRAVAIL FONCTION PUBLIQUE DU 26 septembre 2017 « Compensation de la hausse de la CSG » Il n’y aura pas d’augmentation du pouvoir d’achat !

Ce groupe de travail, co‐présidé par le Directeur adjoint du cabinet et le Directeur général de la Fonction publique, s’est tenu dans la suite des 1ers échanges qui ont eu lieu lors du GT du 13 septembre concernant les modalités de compensation de la hausse de la CSG. Pour lire la suite, CLIQUEZ ICI…

REVALORISATION DE L’EMPLOYEUR SUR LES REPAS PRIS AUX DIFFÉRENTS RESTAURANTS ADMINISTRATIFS

Vous trouverez ci-joint l’annonce du Maire-Président de relever la subvention « repas » pour les déjeuners pris dans les restaurants inter-administratifs Comtes du Maine et Paixhans.
Cette revalorisation prendra effet au 2 novembre prochain.
Un point est également fait sur la gestion du restaurant de la Chauvinière. Pour lire la suite, CLIQUEZ ICI…

COMMUNIQUÉ DE LA FÉDÉRATION CGT DES SERVICES PUBLICS

Dans les luttes et dans les urnes, portons l’ambition du progrès social !

Les luttes nombreuses menées dans les collectivités et nos actions à caractère national portent les exigences des personnels en matière d’augmentation de salaires, de résorption de la précarité, de création d’emplois publics, de reconnaissance des qualifications, de droit à la retraite et de prise en compte de la pénibilité, de maîtrise publique des missions, d’abrogation des lois Travail et de réforme territoriale, de défense et de renforcement de nos principes et garanties statutaires, de réduction du temps de travail, de protection sociale, de défense du CNFPT comme outil national de la formation professionnelle,…

Pour lire la suite, CLIQUEZ ICI…

EXPRESSION CGT FINANCES

SUR LE SERVICE CIVIQUE ET LE PRÉLÈVEMENT DE L’IMPÔT A LA SOURCE
Le DDFIP utilise des contrats civiques ayant une durée de 8 mois de 30 h hebdomadaire. Ces jeunes âgés de 18 à 25 ans (30 ans en cas de situation de handicap) ont une mission d’intérêt général ; ça peut être une mission de facilitation en amont de l’accueil dans CDFIP, une mission consistant à familiariser certains publics (personnes âgées, publics défavorisés …) à l’utilisation des services en ligne, ou une mission tendant à faire connaître les finances publiques et en particulier les impôts aux jeunes en milieu scolaire et universitaire.

Projet phare d’un quinquennat qui s’achève, le prélèvement à la source a été adopté le 20 décembre 2016 dans le cadre de la loi de Finances 2017, pour une mise en œuvre, à compter du 1er janvier 2018. Cette réforme, présentée par le gouvernement comme un progrès, sera en réalité très complexe et extrêmement coûteuse.

TOUS DANS LA RUE LE 1er MAI

RASSEMBLEMENT à 10H30 AU MANS PLACE DE LA RÉPUBLIQUE
L’instabilité grandissante qui règne sur notre planète avec une recrudescence de conflits armés, une crise écologique, un écart plus important entre les 1% les plus riches qui détiennent autant que 99% de la population, ne peut que renforcer notre détermination à lutter pour plus de justice sociale et pour une meilleure répartition des richesses crées par le travail. Pour lire la suite, CLIQUEZ ICI…