Assistant.e.s socio-éducatif.ve.s, éducat.eur.rice.s de jeunes enfants | 1er février 2019 : accès à la catégorie petit petit A dans la Fonction publique !

Les personnel.le.s soci.aux.ales et médico-soci.aux.ales, avec la CGT, n’ont eu de cesse depuis des années d’exiger des gouvernements et ministères successifs une réelle reconnaissance de leurs qualifications et responsabilités.

Les personnel.le.s soci.aux.ales et médico-soci.aux.ales, avec la CGT, n’ont eu de cesse depuis des années d’exiger des gouvernements et ministères successifs une réelle reconnaissance de leurs qualifications et responsabilités.

Les personnel.le.s soci.aux.ales et médico-soci.aux.ales, avec la CGT, n’ont eu de cesse depuis des années d’exiger des gouvernements et ministères successifs une réelle reconnaissance de leurs qualifications et responsabilités.

Aujourd’hui, après avoir été reporté encore d’une année, le décret n° 2017-901 du 9 mai 2017 portant statut particulier du cadre d’emplois des assistants territoriaux socio-éducatifs, fait état d’une reconnaissance à minima en catégorie A… dont les mesures les plus significatives n’arriveront qu’en janvier 2021.

Les personnel.le.s soci.aux.ales et médico-soci.aux.ales, avec la CGT, n’ont eu de cesse depuis des années d’exiger des gouvernements et ministères successifs une réelle reconnaissance de leurs qualifications et responsabilités. Aujourd’hui, après avoir été reporté encore d’une année, le décret n° 2017-901 du 9 mai 2017 portant statut particulier du cadre d’emplois des assistants territoriaux socio-éducatifs, fait état d’une reconnaissance à minima en catégorie A… dont les mesures les plus significatives n’arriveront qu’en janvier 2021.

PÉTITION CGT POUR UNE REVALORISATION SALARIALE DES ENSEIGNANT(E)S ARTISTIQUES


Suite à l’adoption en octobre dernier d’un rapport du Conseil Supérieur de la Fonction Publique préconisant la revalorisation des métiers de l’enseignement artistique

rapport-enseignement-artistique
nous vous invitons à suivre  le lien vers la toute nouvelle pétition en ligne « pour la revalorisation des carrières de l’enseignement artistique »objectif : 5000 signatures en avril afin d’appuyer nos représentants lors des négociations Signez! Partagez sur les réseaux sociaux!faites circuler!
petition
« Ceux qui se battent ne sont pas sûrs de gagner, mais ceux qui ne se battent pas ont déjà perdu. » Berthold Brecht

Salaires : le véritable débat, on se le faire !

Nous voulons vivre de notre travail. C’est la phrase la plus entendue durant ces derniers mois. Il est essentiel d’augmenter les salaires bruts et les pensions. L’argent existe, les entreprises du CAC 40 ont réalisé 93 milliards d’euros de bénéfices en 2017 (57 milliards ont été distribués à leurs actionnaires), ils pourraient dépasser 100 milliards en 2018. Pourtant, ce sont elles qui bénéficient le plus des aides et exonérations de l’État payées par nos impôts.

8 mars : 15h40 l’heure des comptes ! Toutes et tous dans l’actions !

Même travail, 1/4 de salaire en moins. Aujourd’hui, en France, le salaire des femmes est inférieur à 26% à celui des hommes. Métiers mal reconnus et rémunérés et pourtant indispensables à la société exercés par des femmes, temps partiels subis, « discrimination pure »… Rapporté à une journée, c’est comme si chaque femme travaillait gratuitement à partir de 15h40. Sympa, non ?
Et c’est sans parler des 20h de tâches ménagères par semaine et des violences sexistes et sexuelles qui visent à inférioriser les femmes.

Collectivement, nous pouvons dire stop.
Ensemble, demandons que notre travail soit reconnu et rémunéré à sa juste valeur.
Le 8 mars, envoyons un message à nos employeurs et au gouvernement : affichons la couleur en portant un foulard violet, faisons grève à 15h40. Un rassemblement aura lieu au Mans devant le Centre Hospitalier en soutien aux nombreuses salariées de l’entreprise ONETT en charge de l’entretien de cet établissement.

Réunions techniques à la DGAFP : la CGT ne s’y rendra plus !

La semaine dernière, avec 6 autres organisations, la CGT avait quitté une réunion présidée par Olivier DUSSOPT, constatant, une fois de plus, le refus obstiné de tout véritable dialogue social de la part du Secrétaire d’Etat.

Cette séance informelle du Conseil commun de la Fonction publique (CCFP), consacrée au projet de loi sur la fonction publique, était suivie de trois réunions dites techniques pilotées par la Direction générale de l’administration et de la Fonction publique (DGAFP) et se déroulant cette semaine