Près d’un millier de chômeurs, de précaires, de travailleurs pauvres et de sans papier, ont défilé, le samedi 3 décembre à Paris à l’appel de la Cgt et de son comité national des Privés d’Emploi. Ils ont porté leurs revendications, celles des « sans voix », que le gouvernement ne cesse de stigmatiser.
Elles ont dénoncé l’augmentation du chômage et de la misère dans notre pays. En substituant à de véritables contrats de travail, le travail gratuit… Pour lire la suite, CLIQUEZ ICI

 

 

id venenatis Sed odio consectetur diam id, ut ut libero. Donec ut