INDEMNITE KILOMETRIQUE VELO :

AU MANS OU DANS LE DÉPARTEMENT LA CGT DES TERRITORIAUX EN PREMIÈRE LIGNE POUR SA MISE EN PLACE

Dans la presse du 9 mai 2019, les élus EELV de Le Mans Métropol e se félicitent, à ju ste titre, de la mise en place prochain e de l ‘indemnité kilométrique vélo au sein des collectivités Ville du Mans, Le Mans Métropole et du CCAS de la Ville du Mans.

La CGT des territoriaux est égaiement activement jntervenue auprès du Maire du Mans  1 Président de Le Mans Métropole ainsi qu’au sein des instances du  dialogue  social pour sa mise en place rapide. Plus largement, notre organisation syndicale est aussi active sur l’ensemble du département , là où elle a des élus, pour que les collectivités locales sarthoises favorisent l ‘usage du vélo par leurs salariés.

A cet égard, la CGT des territol’iaux de  la  Sarthe  a  interpellé,  le 21 j a nvier  2019,  Monsieur Marc JOULAUD, Président de l’association des Maire et Adjoints de la Sarthe  sur la mise en place de l’Indemnité Kil ométrique Vélo, autrement dénommée « forfait mobilité». No us lui demandions de sensibiliser l’ensemble des employeurs publics adhérents à l ‘association.

En effet, la CGT souhaite que cette association d’élus s’impli que plu s ouvertement sur cette indemnité kilométrique vélo en incitant chaque collectiv ité locale du département à l’insta urer, dès 2019, après délibération de leurs conseils respectifs. Malheureusement, à ce jour Monsieur JOULAUD  n’a apporté aucune réponse à notre sollicitation.

Pourtant , la CGT estime qu’il y a urgence à développer les modes de déplacement alternat ifs à la voiture, partout où cela est possible , pour les déplacements domicile 1 trava il.

L’usage accru du vélo doit faire partie des soluti ons de mobilité. Une étude publi ée en mars 20 18 du CEREMA , établissement public d’expertise technique en faveur des col.lectivités locales, v ient de montr er que dans les administrations où elle a été mi se en place, cette IKV a permi s « une augmentation d ‘environ 25% du nombre d’agents utilisant quotidiennement leur vélo pour se rendreau travail ». Chez les salariés nouvellement usagers du vélo , une baisse de 15 %des arrêts m al adie a été observée, entraînant de fait un bénéfice collectif sur la santé. Par ailleurs, l’étude d’impact du projet de loi d’orientation des mobilités, en cours de discussion au parlement, mont re que l’impact financier pour les collect ivités, en tant qu’employeurs , est extrêmement modeste ;de l’ordre de 5M€ au niveau national.

Alors, La CGT des territoriaux de la SARTHE estime qu’il est tant que M. JOULAUD participe à ce débat et réponde positivement à notre interpellation.