CRISE FINANCIÈRE, DETTE et AUSTÉRITÉ

Réaction de la CGT au sommet européen et au discours de Nicolas Sarkozy

Les rodomontades du Président ne trompent personne. Les décisions du Sommet du 26 octobre, loin de sauver l’Europe et la France, enfoncent un peu plus le continent dans l’impasse.
On ne desserre pas l’étau de la dette. On continue d’alimenter les marchés financiers, on les alimente par de nouveaux endettements. Tout le continent est mis à l’heure de l’austérité au risque d’aggraver la récession qui s’annonce. Pour voir tout le texte, CLIQUEZ ICI..

Sed elit. mi, odio ipsum ut venenatis id quis, sit leo.