Tenant compte que certains dossiers soumis à l’avis des représentants du personnels étaient déjà mis en application : modification des grilles d’horaires des agents d’accueil et d’entretien des piscines depuis le 1er septembre avec un manque de personnel pour effectuer les 10 horaires, de la précipitation sur l’harmonisation des horaires et des missions pour les agents du service de la tranquillité-publique : effectif insuffisant pour assurer les roulements proposés notamment les dimanches et les jours fériés, recours à des contrats aidés à 22 heures par semaine pour des périodes de 6 mois sans perspective de pérennisation, au « passage en force » du dossier sur l’évaluation individuelle seulement obligatoire à partir de 2013, les élus CGT ont décidé de dire : STOP aux décisions arbitraires de l’administration générale qui ne considère pas les organisations syndicales comme de véritables partenaires mais qui décide seule du fonctionnement des services.

Après une suspension de séance » apparament houleuse » entre les élus politiques pour retirer les 2 premiers dossiers comme demandés en préambule par les élus FSU, le CTP s’est tenu sur les dossiers évaluation individuelle, organigramme du SLAM, ratios promus/propouvables SANS LA PARTICIPATION DE LA CGT. Nous informerons les agents dans notre prochaine presse syndicale de tous ces éléments.

consectetur ipsum libero pulvinar Aliquam eget Donec justo