Les inspecteurs à leur tour en grève:

Les magistrats ne sont pas les seuls, cette semaine, à exprimer leur colère. Autre profession d’ordinaire très discrète, les inspecteurs de l’éducation nationale, intermédiaires entre le ministère et les enseignants, vivent de plus en plus mal l’autisme de leur hiérarchie face à la dégradation des conditions d’enseignement. Très visibles dans les cortèges lors des manifestations du 22 janvier, un certain nombre d’entre eux devraient, cette fois encore, participer à la journée de grève organisée jeudi 10 février dans toute la France pour dénoncer la casse de l’école. «Le mécontentement est grand», confirme Michel Gonnet, secrétaire général du SNPI-FSU.
La suite sur le lien suivant:

dapibus libero luctus leo. dictum nec dolor adipiscing dolor. ut sit Aliquam