[/et_pb_column]

QUIZ

outils

[/et_pb_column]

Resources

Student Resources

Evaluation

QUIZ

Vidéo

Calendrier

le coin des stagiaires

Statuts et règles de vie CGT

Le syndicalisme est né de la double volonté des salariés de défendre leurs intérêts immédiats
et de participer à la transformation de la société.
Depuis sa création, il a joué un rôle déterminant dans la conquête de garanties sociales qui
ont contribué à changer la condition humaine.
Fidèle à ses origines, à la charte d’Amiens de 1906, héritière des valeurs humanistes et
internationalistes qui ont présidé à sa constitution, considérant la pleine validité des
principes d’indépendance, de démocratie, de respect mutuel et de cohésion contenus dans
le préambule des statuts de1936 (intégré aux présents statuts), la Confédération Générale
du Travail défend les intérêts de tous les salariés sans exclusive, en tous temps et en tous
lieux. Elle intervient en conséquence librement sur tous les champs de la vie sociale, elle
participe au mouvement de transformation sociale.
Par son analyse, ses propositions et son action, elle agit pour que prévalent dans la société
les idéaux de liberté, d’égalité, de justice, de laïcité, de fraternité et de solidarité. Elle se bat
pour que ces idéaux se traduisent dans des garanties individuelles et collectives : le droit à la
formation, à l’emploi, à la protection sociale, les moyens de vivre dignement au travail, dans
la famille et dans la collectivité, la liberté d’opinion et d’expression, d’action syndicale, de
grève et d’intervention dans la vie sociale et économique, à l’entreprise comme dans la
société.
Elle agit pour une société démocratique, libérée de l’exploitation capitaliste et des autres
formes d’exploitation et de domination, contre les discriminations de toutes sortes, le
racisme, la xénophobie et toutes les exclusions.
Elle agit pour promouvoir l’égalité entre les femmes et les hommes, les libertés et les droits
syndicaux, le plein exercice de la citoyenneté, la défense de l’environnement, pour la paix et
le désarmement, pour les droits de l’homme et le rapprochement des peuples.
Les mutations du monde et des sociétés appellent de nouvelles conquêtes sociales
garantissant les droits fondamentaux des personnes et le respect des peuples, assurant que
les richesses, fruit du travail des hommes, financent le progrès social, le bien être et qu’elles
concourent, au travers d’un nouveau type de développement, à la sauvegarde de la planète.

Soumise à la logique du profit, la société actuelle est traversée par la lutte des classes et par

de multiples contradictions dont les conséquences conduisent à des inégalités et exclusions
majeures, des affrontements d’intérêts, des tensions internationales, des menaces de guerre
et des conflits armés. Les salariés ont besoin de se rassembler comme tels pour se défendre, conquérir leur émancipation individuelle et collective et participer à la transformation de la société et du monde.
Ouvert à toutes les diversités, riche des différences d’opinion, le syndicalisme dont
l’ambition est d’être solidaire, uni et rassembleur, constitue pour les salariés un moyen
essentiel pour relever les enjeux contemporains.
La Confédération Générale du Travail, attachée aux principes fondateurs du syndicalisme
confédéré et interprofessionnel, œuvre au rassemblement de tous les salariés dans leur
diversité, à l’unité du mouvement syndical national, européen et international.
Les principes d’égalité, de solidarité, d’écoute, de tolérance et d’épanouissement des
diversités pour lesquelles elle œuvre, animent la vie démocratique en son sein.
Les présents statuts adoptés par les syndicats réunis en congrès, sont le bien commun de tous, admis et respectés comme tel. 

Memorandum federal

Le document que vous avez en votre possession est le mémorandum revendicatif
de la Fédération CGT des Services Publics. Son contenu, travaillé pour certaines
fiches en inter Fonction publique CGT, traite de nos objectifs revendicatifs. Les
porter à la connaissance de l’ensemble de nos syndiqué(e)s via nos syndicats doit
nous permettre d’enrichir les débats avec les salarié(e)s de notre champ fédéral
mais aussi d’outiller nos militant(e)s dans les négociations quel qu’en soit le niveau.
Le mémorandum est également un support permettant de travailler à la convergence
de tous les salariés.
Nos objectifs visent à construire un Service public de qualité garantissant de manière
égalitaire une réponse aux besoins des citoyens sur l’ensemble du territoire.
Plus que jamais, la nécessité de porter nos revendications liées à la défense et à
l’amélioration du statut, aux conditions d’exercice des agents du secteur public au
service de l’intérêt général, doit être une priorité. D’autant plus que, dans le même
temps, les réformes en cours et les différents plans de rigueur tendent à réduire la
Fonction publique et son champ d’intervention.
L’implication du plus grand nombre de salarié(e)s avec leurs organisations syndicales
sera déterminante pour faire évoluer les choix répondant aux besoins des femmes
et des hommes.
Pour garantir une Fonction publique de qualité, il nous faut des agents qualifiés,
bien rémunérés, indépendants de tout pouvoir, ayant des garanties collectives leur
permettant d’accomplir leurs missions et répondre ainsi aux besoins évolutifs des
usagers.
L’opposition d’intérêt entre ceux qui détiennent la richesse de notre pays et ceux qui
la produisent est un fait établi. Les récentes réformes de la Fonction publique et les
coups portés par le patronat le démontrent encore.
La responsabilité des syndiqué(e)s de notre Fédération est de travailler à ce que
l’ensemble du salariat intervienne par l’action pour faire aboutir des revendications
améliorant les conditions de vie et de travail de chacun(e).
Sans prétendre à l’exhaustivité ni à la perfection, ce document est un outil utile
pour aller débattre avec nos collègues. Ce mémorandum est présenté sous forme
de fiches mises dans un classeur afin de faciliter les modifications et de permettre
d’être constamment à jour.
Emparons-nous en, faisons le vivre pour gagner de nouvelles conquêtes sociales.

Memorandum Confederal

Vous avez entre les mains les fiches Repères revendicatifs de la CGT.
Nous avons décidé, depuis déjà plusieurs éditions, de consacrer nos congrès au choix de nos orientations. Il importait donc, entre chaque congrès, de repasser nos repères revendicatifs au crible de
ces orientations pour s’assurer de la cohérence de l’ensemble.
Les modifications apportées aux fiches résultent d’une mise en adéquation des Repères revendicatifs
avec, d’une part le document d’orientation, d’autre part les décisions prises depuis le congrès dans
le cadre de ces orientations.
Le 50e
congrès a inscrit le travail et sa transformation au centre de notre démarche pour un développement humain durable, renforçant la place centrale de la proposition d’un Nouveau Statut du Travail
Salarié.
Il s’agit bien là d’un cadre de cohérence revendicative qui nécessitait la création d’une fiche introductive.
Cette fiche prolonge et conforte le choix de la transversalité qui avait présidé à la rédaction des précédentes éditions.
L’objectif recherché est constant : permettre une meilleure articulation des constructions revendicatives à venir.
Les Repères revendicatifs ne sont pas le recueil de toutes les positions et propositions portées par la
CGT, mais se veulent un outil utile et efficace au service de toutes les organisations afin de permettre
l’élaboration par les salariés eux-mêmes de leurs revendications.
C’est bien là la vocation première des fiches Repères revendicatifs : être utile aux militantes et militants qui s›emploient, au quotidien, à animer et impulser une activité revendicative au niveau de leur
entreprise, de leur établissement ou de leur territoire. Pour cette raison, l’organisation des fiches et
de leur contenu se veut opérationnelle.

prochaine formation

24 et 25 février 2022

accueil

Accueillir le-la salarié(e) qui vient de se syndiquer est un acte essentiel, qu’il ou elle soit en activité, privé(e) d’emploi ou retraité(e). Cet accueil ne doit pas être facultatif !

Il s’agit de permettre à celui ou celle qui rejoint la CGT d’en prendre immédiatement possession en tant que copropriétaire. La maison est vaste. Parfois on pourrait s’y perdre. D’où le besoin de repères.

Mais surtout, c’est une maison toujours en chantier. Un chantier qui réclame la participation de chaque syndiqué(e). Chacune et chacun selon ses possibilités, ses compétences, ses désirs.

Dit autrement, l’accueil doit donner envie. Envie de savoir, de comprendre, de compter pour un, de dire son mot, d’intervenir, de participer. Être Syndiqué(e) à part entière tout de suite.

Le 3 mars 2022

Découverte de la CGT

Ouvert aux non syndiqués

[/et_pb_column][/et_pb_section]

Resources

Student Resources

Evaluation

QUIZ

Vidéo

Calendrier

le coin des stagiaires

Statuts et règles de vie CGT

Le syndicalisme est né de la double volonté des salariés de défendre leurs intérêts immédiats
et de participer à la transformation de la société.
Depuis sa création, il a joué un rôle déterminant dans la conquête de garanties sociales qui
ont contribué à changer la condition humaine.
Fidèle à ses origines, à la charte d’Amiens de 1906, héritière des valeurs humanistes et
internationalistes qui ont présidé à sa constitution, considérant la pleine validité des
principes d’indépendance, de démocratie, de respect mutuel et de cohésion contenus dans
le préambule des statuts de1936 (intégré aux présents statuts), la Confédération Générale
du Travail défend les intérêts de tous les salariés sans exclusive, en tous temps et en tous
lieux. Elle intervient en conséquence librement sur tous les champs de la vie sociale, elle
participe au mouvement de transformation sociale.
Par son analyse, ses propositions et son action, elle agit pour que prévalent dans la société
les idéaux de liberté, d’égalité, de justice, de laïcité, de fraternité et de solidarité. Elle se bat
pour que ces idéaux se traduisent dans des garanties individuelles et collectives : le droit à la
formation, à l’emploi, à la protection sociale, les moyens de vivre dignement au travail, dans
la famille et dans la collectivité, la liberté d’opinion et d’expression, d’action syndicale, de
grève et d’intervention dans la vie sociale et économique, à l’entreprise comme dans la
société.
Elle agit pour une société démocratique, libérée de l’exploitation capitaliste et des autres
formes d’exploitation et de domination, contre les discriminations de toutes sortes, le
racisme, la xénophobie et toutes les exclusions.
Elle agit pour promouvoir l’égalité entre les femmes et les hommes, les libertés et les droits
syndicaux, le plein exercice de la citoyenneté, la défense de l’environnement, pour la paix et
le désarmement, pour les droits de l’homme et le rapprochement des peuples.
Les mutations du monde et des sociétés appellent de nouvelles conquêtes sociales
garantissant les droits fondamentaux des personnes et le respect des peuples, assurant que
les richesses, fruit du travail des hommes, financent le progrès social, le bien être et qu’elles
concourent, au travers d’un nouveau type de développement, à la sauvegarde de la planète.

Soumise à la logique du profit, la société actuelle est traversée par la lutte des classes et par

de multiples contradictions dont les conséquences conduisent à des inégalités et exclusions
majeures, des affrontements d’intérêts, des tensions internationales, des menaces de guerre
et des conflits armés. Les salariés ont besoin de se rassembler comme tels pour se défendre, conquérir leur émancipation individuelle et collective et participer à la transformation de la société et du monde.
Ouvert à toutes les diversités, riche des différences d’opinion, le syndicalisme dont
l’ambition est d’être solidaire, uni et rassembleur, constitue pour les salariés un moyen
essentiel pour relever les enjeux contemporains.
La Confédération Générale du Travail, attachée aux principes fondateurs du syndicalisme
confédéré et interprofessionnel, œuvre au rassemblement de tous les salariés dans leur
diversité, à l’unité du mouvement syndical national, européen et international.
Les principes d’égalité, de solidarité, d’écoute, de tolérance et d’épanouissement des
diversités pour lesquelles elle œuvre, animent la vie démocratique en son sein.
Les présents statuts adoptés par les syndicats réunis en congrès, sont le bien commun de tous, admis et respectés comme tel. 

Memorandum federal

Le document que vous avez en votre possession est le mémorandum revendicatif
de la Fédération CGT des Services Publics. Son contenu, travaillé pour certaines
fiches en inter Fonction publique CGT, traite de nos objectifs revendicatifs. Les
porter à la connaissance de l’ensemble de nos syndiqué(e)s via nos syndicats doit
nous permettre d’enrichir les débats avec les salarié(e)s de notre champ fédéral
mais aussi d’outiller nos militant(e)s dans les négociations quel qu’en soit le niveau.
Le mémorandum est également un support permettant de travailler à la convergence
de tous les salariés.
Nos objectifs visent à construire un Service public de qualité garantissant de manière
égalitaire une réponse aux besoins des citoyens sur l’ensemble du territoire.
Plus que jamais, la nécessité de porter nos revendications liées à la défense et à
l’amélioration du statut, aux conditions d’exercice des agents du secteur public au
service de l’intérêt général, doit être une priorité. D’autant plus que, dans le même
temps, les réformes en cours et les différents plans de rigueur tendent à réduire la
Fonction publique et son champ d’intervention.
L’implication du plus grand nombre de salarié(e)s avec leurs organisations syndicales
sera déterminante pour faire évoluer les choix répondant aux besoins des femmes
et des hommes.
Pour garantir une Fonction publique de qualité, il nous faut des agents qualifiés,
bien rémunérés, indépendants de tout pouvoir, ayant des garanties collectives leur
permettant d’accomplir leurs missions et répondre ainsi aux besoins évolutifs des
usagers.
L’opposition d’intérêt entre ceux qui détiennent la richesse de notre pays et ceux qui
la produisent est un fait établi. Les récentes réformes de la Fonction publique et les
coups portés par le patronat le démontrent encore.
La responsabilité des syndiqué(e)s de notre Fédération est de travailler à ce que
l’ensemble du salariat intervienne par l’action pour faire aboutir des revendications
améliorant les conditions de vie et de travail de chacun(e).
Sans prétendre à l’exhaustivité ni à la perfection, ce document est un outil utile
pour aller débattre avec nos collègues. Ce mémorandum est présenté sous forme
de fiches mises dans un classeur afin de faciliter les modifications et de permettre
d’être constamment à jour.
Emparons-nous en, faisons le vivre pour gagner de nouvelles conquêtes sociales.

Memorandum Confederal

Vous avez entre les mains les fiches Repères revendicatifs de la CGT.
Nous avons décidé, depuis déjà plusieurs éditions, de consacrer nos congrès au choix de nos orientations. Il importait donc, entre chaque congrès, de repasser nos repères revendicatifs au crible de
ces orientations pour s’assurer de la cohérence de l’ensemble.
Les modifications apportées aux fiches résultent d’une mise en adéquation des Repères revendicatifs
avec, d’une part le document d’orientation, d’autre part les décisions prises depuis le congrès dans
le cadre de ces orientations.
Le 50e
congrès a inscrit le travail et sa transformation au centre de notre démarche pour un développement humain durable, renforçant la place centrale de la proposition d’un Nouveau Statut du Travail
Salarié.
Il s’agit bien là d’un cadre de cohérence revendicative qui nécessitait la création d’une fiche introductive.
Cette fiche prolonge et conforte le choix de la transversalité qui avait présidé à la rédaction des précédentes éditions.
L’objectif recherché est constant : permettre une meilleure articulation des constructions revendicatives à venir.
Les Repères revendicatifs ne sont pas le recueil de toutes les positions et propositions portées par la
CGT, mais se veulent un outil utile et efficace au service de toutes les organisations afin de permettre
l’élaboration par les salariés eux-mêmes de leurs revendications.
C’est bien là la vocation première des fiches Repères revendicatifs : être utile aux militantes et militants qui s›emploient, au quotidien, à animer et impulser une activité revendicative au niveau de leur
entreprise, de leur établissement ou de leur territoire. Pour cette raison, l’organisation des fiches et
de leur contenu se veut opérationnelle.

prochaine formation

24 et 25 février 2022

accueil

Accueillir le-la salarié(e) qui vient de se syndiquer est un acte essentiel, qu’il ou elle soit en activité, privé(e) d’emploi ou retraité(e). Cet accueil ne doit pas être facultatif !

Il s’agit de permettre à celui ou celle qui rejoint la CGT d’en prendre immédiatement possession en tant que copropriétaire. La maison est vaste. Parfois on pourrait s’y perdre. D’où le besoin de repères.

Mais surtout, c’est une maison toujours en chantier. Un chantier qui réclame la participation de chaque syndiqué(e). Chacune et chacun selon ses possibilités, ses compétences, ses désirs.

Dit autrement, l’accueil doit donner envie. Envie de savoir, de comprendre, de compter pour un, de dire son mot, d’intervenir, de participer. Être Syndiqué(e) à part entière tout de suite.

Le 3 mars 2022

Découverte de la CGT

Ouvert aux non syndiqués