Suite à l’assemblée générale du 7 septembre qui avait décidé d’organiser dès le 10 au matin un piquet de grève devant la cuisine centrale, une nouvelle négociation portant sur les mêmes revendications s’est ouverte à 8h15 avec les représentants des administrations Ville et CCAS pour aboutir à un accord qui a reçu l’aval des grévistes.

La CGT déplore qu’en préambule de cette négociation, il fallait laisser sortir les véhicules de livraison, qu’une perte de temps de près d’une heure sur ce sujet n’a pas permis de réduire le temps de grève mais par contre la CGT se félicite de la conclusion de ce conflit qui a permis, dès 9h45 la sortie des véhicules après la levée du piquet de grève. Que de temps perdu pour rien !!!

Pour notre organisation syndicale, nous aurions pu évité cette grève si les revendications des agents avaient eu un écho favorable. Un relevé de fin de conflit doit nous parvenir dans la journée. Vous pourrez en prendre connaissance dès sa mise en ligne.

Lorsque le rapport est là et qu’on ne lâche rien, on obtient satisfaction. Nous ne pouvons simplement que déplorer la façon de réaction de l’administration qui a voulu »jouer »sur la corde sensible des enfants privés de repas et le peu de respect des agents pour le service public.
Pour la CGT, la défense du service passe par un point important : les moyens humains pour assurer un vrai service public ! C’est la base même de la qualité du service public avec des emplois de fonctionnaires.

leo. elementum quis, Praesent vel, luctus ut ut dolor