Après les régressions imposées en 2010 sur les retraites, le gouvernement veut maintenant imposer des reculs pour la prise en charge de la perte d’autonomie.


Le 4 janvier 2011, Roselyne Bachelot, ministre de la cohésion sociale, a installé 4 groupes de travail sur la dépendance. Le gouvernement a renoncé aux engagements de la loi de 2005 d’une prestation de perte d’autonomie commune pour les handicapés et les personnes âgées.
Les dépenses publiques consacrées à la perte d’autonomie des personnes âgées, en 2009, s’élevaient à 22 milliars d’euros dont 5,4 miliards pour l’Allocation Personnalisée de la perte d’Autonimie. Parallèlement la Cour des comptes estime à 30 milliards d’euros les économies possibles sur les niches fiscales.

Toutes la société est concernée. Des projets inquiétants. Pour lire la suite, cliquer ici.

nunc risus. vel, et, massa felis velit, eget