LA JOURNÉE DE CARENCE CONTINUERA à ÊTRE RETENUE

jd carence 2

LA JOURNÉE DE CARENCE CONTINUERA à ÊTRE RETENUE JUSQU’À LA PARUTION DU DÉCRET LE MAIRE L’A CONFIRMÉ HIER AUX ORGANISATIONS SYNDICALES

jd carence

 

C’EST POLITIQUEMENT INCORRECT DE MAINTENIR CETTE MESURE !! LA CGT VA CONSULTER DE NOUVEAU LES AGENTS

 

 

Recevant hier les organisations syndicales lors d’une rencontre annuelle, le Maire-Président a confirmé que la retenue du 1er jour de maladie ordinaire, dit « journée de carence » sera appliquée jusqu’à la parution du décret décidé par le gouvernement dans le cadre de la loi de finance 2014, c’est à dire au 1er janvier 2014.

Malgré lors de cette séance de travail de la remise de près de     1 500 signatures de la pétition décidée par la CGT, FSU, CFDT et FO, le Maire-Président a bien précisé qu’il était très largement favorable à ce dispositif. Depuis sa mise en œuvre en Octobre 2012, cette dernière a dégagé la somme de 173 000 euros qui va être répartie sur la Protection Sociale Complémentaire avec la participation de l’employeur au financement des mutuelles au titre de l’année 2014.

Pour la CGT, cette mesure que nous avons toujours trouvé injuste, inefficace et injustifiée, est politiquement incorrecte surtout lorsque les salaires des fonctionnaires seront encore gelés jusqu’en 2014.

 La CGT va de nouveau revoir avec les autres syndicats les modalités d’action et d’initiatives en consultant les agents sur les suites à donner.

Vous aimerez peut-être aussi …

LES OUBLIE.E.S DU SEGUR

Mêmes métiers, mêmes rémunérations. La CGT des territoriaux étaient présente vendredi 2 avril de 11h30 à 13h30 pour échanger et faire signer la pétition au personnel du SSIAD et du SAAD rue du miroir. Le gouvernement s’obstine à gratifier certains professionnels… et...

lire plus

Service Public Magazine n°119 – Mars 2021

Le magazine fédéral des syndiqué.e.s. est à l’impression pour diffusion dans les syndicats. Couplé au livret « Ma retraite c’est mon droit ! », sa diffusion est une occasion essentielle pour aller à la rencontre des syndiqué·e·s et un devoir pour...

lire plus