Une majorité de magistrats, des greffières, des fonctionnaires de justice, des éducateurs, mais aussi des surveillants de prison, des avocats, des policiers… C’est tout la chaîne judiciaire qui s’est rassemblée jeudi 10 février pour dire son ras-le-bol. Un mouvement qui a pris une ampleur sans précédent, en réaction aux propos controversés de Nicolas Sarkozy réclamant des responsable et des sanctions après le meurtre de la jeune Laetitia à Pornic.La suite…

fringilla quis, facilisis odio elit. pulvinar libero nunc mattis dapibus