UNE DIRECTIVE EUROPÉENNE PRÉCONISE SA PRIVATISATION 


Dans une proposition de directive émise sur la passation des marchés publics, la Commission Européenne, auteur du texte initial, a inséré un passage qui provoque une vive polémique.

 En effet, celui-ci propose d’ouvrir les services de la Sécurité Sociale obligatoire au privé. Ceci est totalement inacceptable : l’Europe a pour vocation de protéger les citoyens face aux aléas de la vie, pas de les affaiblir !

 En décembre 2011, la Commission Européenne a proposé un texte réformant les marchés publics en Europe. Sur cette base, des députés européens, au nom du Parlement Européen, ont été en charge de rédiger un texte législatif. Il s’agissait de contrôler la version initiale, y apporter des suggestions pour ensuite soumettre la version finale au vote de tous les députés sur la législation des marchés publics.

 Quelle fut la surprise de découvrir dans l’annexe 16 du projet que la Commission Européenne explique que la Sécurité Sociale obligatoire devrait faire annuellement l’objet d’un « avis de marché » au terme duquel les pouvoirs publics choisiraient le meilleur des candidats. 

Pour lire le tract CGT, CLIQUEZ ICI…

eleifend libero. non leo. Praesent Lorem pulvinar elementum eget lectus