PARCOURS PROFESSIONNELS, CARRIÈRES, RÉMUNÉRATIONS : P.P.C.R.

Ceux qui attendaient des miracles de cet accord minoritaire, que pour mémoire la CGT n’a pas signé, car il n’allait pas assez loin en termes de garanties et surtout entérinait la fin de la progression d’échelon à la durée minimum, vont sans doute grincer des dents…

En effet, si cette mesure nocive de durcissement des carrières des agents a bien été immédiatement appliquée, les mesures qui allaient dans le bon sens (même si nous les jugions insuffisantes) seront quant à elles repoussées d’une année.

Malgré la forte mobilisation intersyndicale, après le premier rendez-vous salarial d’octobre, le gouvernement a en effet présenté, au cours d’un groupe de travail du Conseil commun de la fonction publique (CCFP), son projet de report d’un an de l’application du protocole « Parcours professionnels, carrières et rémunérations » (PPCR) ainsi que la compensation de la hausse de la contribution sociale généralisée (CSG).

Les décrets relatifs à ce nouveau tour de vis sont prêts et s’ils étaient adoptés en l’état, induiraient un décalage de « douze mois des mesures statutaires prévues, à compter du 1er janvier 2018 ».

Si ceux qui ont signé ce texte se sont fait doublement avoir… nous sommes bien obligés de constater que malheureusement nous sommes tous concernés pour payer l’addition !

Amplifier la mobilisation devient une urgence !

Laisser un commentaire