Grève-psychosLE RÉFORME DES RYTHMES SCOLAIRES PASSENT TOUJOURS MAL !

Malgré, selon l’administration lors du comité de suivi du 17 octobre, des ajustements réalisés sur le secteur éducation, restauration scolaire et ATSEM, depuis la mise en œuvre des rythmes scolaires, la CGT considère qu’aucune réponse n’a été apportée sur les difficultés que nous mettons en avant depuis plusieurs semaines, que nous les avons de nouveau exposé lors de cette séance de travail, un préavis de grève a été déposé à compter du 4 Novembre prochain, date qui correspond aux 2 réunions d’information syndicale prévues pour examiner à la fois le 4 novembre pour le personnel de la restauration scolaire et le 5 avec les ATSEM, les modalités d’action pour voir évoluer leur situation et aboutir à leurs revendications.

Voici le préavis de grève qui a été envoyé au Maire-Président, aux élus et à l’administration générale :

 Monsieur le Maire,

Pour faire suite au comité de suivi du 17 octobre dernier au cours duquel un premier bilan de la mise en place des rythmes scolaires a été proposé, au point que nous avons abordé sur :

– Le secteur de la Restauration Scolaire avec une augmentation des effectifs de 7% le midi constatée depuis la rentrée scolaire, la mise en place par nécessité de double-service pour répondre à ses besoins, nous n’avons pas obtenu de réponses concrètes sur le manque d’effectifs, la révision du ration actuel fixée à 1 agent pour 50 convives environ, la révision des horaires de prise de poste devenu inadapté à la charge de travail liée à la composition des menus et au dégradation des conditions de travail des agents.

– Le secteur ATSEM avec comme premier bilan de constater, de réelles difficultés sur l’application de la nouvelle organisation qui entraîne pour les collègues ATSEM une journée chargée qui se traduit par de la fatigue, un taux d’absentéisme en progression, un pôle de volantes insuffisant et une difficulté à pouvoir assurer toutes les tâches demandées par les enseignants. Ce constat sur l’évolution des missions et des responsabilités, notamment sur le temps passerelle entre 16h15 et 16h30 justifie, à notre regard, l’octroi de 4 jours de congés supplémentaires (déjà accordés 5 jours sur la préparation et la participation au TAP) qui correspond à une reconnaissance au titre de la pénibilité. Là aussi, l’absence de réponse ne peut pas satisfaire les personnels impactés par cette nouvelle organisation.

Face à ce constat, notre organisation syndicale vous informe du dépôt d’un préavis de grève pour les agents du secteur restauration et ATSEM à compter du Mardi 4 Novembre prochain pour une période légale de 21 jours soit jusqu’au Lundi 24 Novembre 2014.

Nous demandons que la période du préavis soit mise à profit pour l’ouverture de négociations et l’apport de réponses concrètes à présenter aux agents lors des assemblées générales prévues à cet effet les 4 et 5 Novembre prochain.

Dans l’attente de vous lire,

Cordialement

Gilles ARMANGE, secrétaire général CGT

vulputate, mattis mattis ante. elit. id, risus ut