Décidément, le gouvernement n’a convaincu personne avec la réforme des retraites Fillon/Woerth de 2010. Six mois après avoir imposée aux forceps contre la mobilisation unitaire qui avait rassemblé 4 à 5 millions de personnes dans les manifestations de 2010, l’exécutif n’a toujours pas emporté l’adhésion des Français.
Selon in sondage IPSOS à paraitre le 3 mai pour le magazine Liaisons Sociales et le groupe Union Mutualiste Retraite, 52% des personnes interrogées souhaitent « tout à fait » que les mesures votées en octobre 2010 « fassent à nouveau l’objet de débats » lors de la prochaine campagne présidentielle de 2012.
Quand on leur demande quels sont les deux sentiments qui leur viennent spontanément à l’esprit de la réforme, la colère pour 54% et la résignation pour 52% arrivent en tête devant l’indifférence (26%), la satisfaction (14%) et le soulagement (12%).
Les personnes interrogées sont inquiètes à 68% de leur niveau de vie à la retraite contre 30% de confiantes, mais le pourcentage monte à 78% quand on interroge uniquement les actifs. S’agissant de la réforme des retraites complémentaires, 78% des personnes concernées, salariés du privé, se déclarent inquièts.

La bataille et le dossier des retraites sont loin d’être clos !!!

 

facilisis mattis risus. diam quis, massa efficitur. Donec id at