Décidément, le gouvernement n’a convaincu personne avec la réforme des retraites Fillon/Woerth de 2010. Six mois après avoir imposée aux forceps contre la mobilisation unitaire qui avait rassemblé 4 à 5 millions de personnes dans les manifestations de 2010, l’exécutif n’a toujours pas emporté l’adhésion des Français.
Selon in sondage IPSOS à paraitre le 3 mai pour le magazine Liaisons Sociales et le groupe Union Mutualiste Retraite, 52% des personnes interrogées souhaitent « tout à fait » que les mesures votées en octobre 2010 « fassent à nouveau l’objet de débats » lors de la prochaine campagne présidentielle de 2012.
Quand on leur demande quels sont les deux sentiments qui leur viennent spontanément à l’esprit de la réforme, la colère pour 54% et la résignation pour 52% arrivent en tête devant l’indifférence (26%), la satisfaction (14%) et le soulagement (12%).
Les personnes interrogées sont inquiètes à 68% de leur niveau de vie à la retraite contre 30% de confiantes, mais le pourcentage monte à 78% quand on interroge uniquement les actifs. S’agissant de la réforme des retraites complémentaires, 78% des personnes concernées, salariés du privé, se déclarent inquièts.

La bataille et le dossier des retraites sont loin d’être clos !!!

 

amet, tempus Aliquam odio in mattis mattis nunc