UN DÉNI DE MENSONGE !!!

 

La CGT a envoyé le 1er février dernier de nombreuses pétitions signées par nos collègues refusant l’instauration du jour de carence pour les fonctionnaires depuis le 1 janvier 2012. Dans une réponse en date du 12 février dernier, le Chef de Cabinet du Président de la République, Monsieur Guillaume Lambert, prend note de l’inquiétude des agents de collectivités territoriales mais explique qu’il s’agit d’une mesure juste pour garantir un financement efficace et pérenne des dépenses d’assurance maladie : FAUX.

En effet, les fonctionnaires territoriaux, comme d’autres fonctionnaires ou assimilés, bénéficient d’un régime spécial d’assurance maladie. Par conséquent, le premier jour d’arrêt de maladie ordinaire non rémunéré n’ira pas dans les caisses de la Sécurité Sociale mais restera dans les caisses des collectivités territoriales.

Par contre, il affirme que cette mesure permet de rapprocher les règles applicables dans les secteurs public et privé : FAUX
Près de 80% des salariés du secteur privé bénéficient du maintien de salaire sur les 3 jours de carence par des conventions collectives ou accords de branches. C’EST UNE MESURE INJUSTE.

Enfin, il indique que le gouvernement entend développé des actions pour lutter contre les arrêts de travail injustifiés et la fraude. Les fonctionnaires ne perçoivent pas d’indemnités journalières versées par l’assurance maladie :ENCORE UN MENSONGE !!! Une chose est certaine, le Président de la République, durant son mandat de 5 ans, est devenu LE NOUVEAU MÉDECIN DE L’ÉTAT. Il aurait dû prescrire un meilleur remède que la journée de carence :
REMETTRE DANS LES CAISSES DE L’ASSURANCE MALADIE LES 29,9 MILLIARDS D’EXONÉRATION DE COTISATIONS SOCIALES LAISSES AUX PATRONS !!!

Autant de bonnes raisons d’être dans l’action le Mercredi 29 février prochain. Vous trouverez la réponse de la CGT à ce courrier. Pour le lire, CLIQUEZ SUR réponse cabinet Président de la République sur jour de carence.doc

 

 


et, dolor libero. lectus quis Aenean fringilla id