Après l’augmentation de 2,1% du Smic en décembre, le gouvernement est contraint d’accorder une indemnité différentielle à près de 900 000 agents du public dont les revenus, sinon, se situeraient en dessous du salaire minimum.
Avec, pour certains des salaires une centaine d’euros au-dessus du seuil de pauvreté, les fonctionnaires sont loin d’être des « nantis ».
Aujourd’hui dans la fonction publique, le niveau bac est reconnu comme valant un smic. Pour lire l’entretien de Jean-Christophe Le Duigou, économiste de la Cgt, CLIQUEZ ICI…

leo. facilisis id quis, ut Phasellus elit. commodo tristique ante. consequat. elementum