L’ACTION DU 20 FÉVRIER A ÉTÉ DÉTERMINANTE

 L’EMPLOI AU CŒUR DES REVENDICATIONS  

 Après le dépôt d’un préavis de grève, une séance de négociation le 10 février dernier, la question du manque d’emplois était le cœur du mécontentement des agents qui se sont fortement mobilisés le Jeudi 20 février sur une heure de grève (70% des personnels d’exécution ont cessé le travail).

 Après une nouvelle rencontre entre les représentant(e)s CGT, l’élus déléguée au personnel de la Ville, le directeur de l’environnement, de nouvelles propositions sur les recrutements ont été présentées. Il s’agit :

  proposition de recruter, après validation du Maire, de 2 jardiniers supplémentaires, qui viennent s’ajouter aux 6 postes prévus lors du jury du 19 février ;

 – intégration sur stagiairisation de 2 emplois d’avenir sur postes vacants, ces derniers seront remplacés sur leurs missions actuelles au sein du service par 2 nouveaux emplois d’avenir ;

 – jury de recrutement fixé pour les recrutements de 2 ingénieurs et de 2 techniciens ;

 – appel à candidature pour le remplacement d’un agent de maîtrise au Jardin des Plantes ;

 – recrutement d’un agent sur les cimetières ;

 – étude du remplacement d’un poste de secrétariat avec une éventuelle évolution des missions afin de recruter un rédacteur en lieu et place d’un adjoint administratif, le poste n’est pas gelé ;

 -poursuite des discussions sur la nécessité de continuer à ouvrir les postes vacants. Pour la CGT, et dans la situation actuelle, il s’agit d’1 poste. Par contre, des agents sont en situation de reclassements médicaux dans d’autres services. Nous restons attentifs à leur remplacement après leur période d’essai.

 Pour la CGT, ces avancées sont le fruit de la large mobilisation des agents, nous les en remercions.

 Quant on lutte, on peut gagné !

 

leo vel, mattis Phasellus consectetur Donec id