Près de 80% des agents soit 50 ont répondu présent à l’appel des organisations syndicales CGT et FSU devant le Conseil Municipal réuni en séance plénière. Les responsables syndicaux ont de nouveau développé devant le Maire et l’assemblée les motifs de ce mouvement, pointées les revendications portées depuis plusieurs mois (emplois, situation des contrats aidés, organisation du travail, formation professionnelle…) et demandé le retrait du projet avec une remise à plat négociée avec les partenaires sociaux. A le demande des syndicats, il n’était nullement question d’engager le débat sur les questions de tranquillité-publique puisque celui-ci devait se tenir plus tard.
Après notre prise de parole, le Maire s’est engagé à recevoir dans les prochains jours la CGT et FSU pour aborder les questions relatives aux revendications. Nous attendons la date de cette séance de travail afin de continuer dans l’unité syndicale à associer les agents au débat. AFFAIRE à SUIVRE…

fringilla non nec id ut sit