TVA sociale :

L’Élysée veut baisser en priorité les charges patronales et pas salariales


Qui seront encore les grands gagnants ?

Le but de Nicolas Sarkozy, dans son projet dit de TVA sociale,  est de rendre plus compétitif le travail français. Il n’est donc pas dans sa philosophie de compenser pour le salarié la  hausse annoncée de la TVA, de la CSG ou de la taxe intérieure sur les produits pétroliers par une baisse des charges salariales qui augmenterait mécaniquement et d’autant le salaire net.  Non, l’idée de l’Elysée est de réduire le coût du travail pour l’employeur, et donc de réduire en priorité les charges patronales.
L’affaire n’empêchera pas de trouver un compromis éventuel, réduisant à la fois charge salariale et patronale.Pour lire la suite, CLIQUEZ ICI…

Vous aimerez peut-être aussi …

LES OUBLIE.E.S DU SEGUR

Mêmes métiers, mêmes rémunérations. La CGT des territoriaux étaient présente vendredi 2 avril de 11h30 à 13h30 pour échanger et faire signer la pétition au personnel du SSIAD et du SAAD rue du miroir. Le gouvernement s’obstine à gratifier certains professionnels… et...

lire plus

Service Public Magazine n°119 – Mars 2021

Le magazine fédéral des syndiqué.e.s. est à l’impression pour diffusion dans les syndicats. Couplé au livret « Ma retraite c’est mon droit ! », sa diffusion est une occasion essentielle pour aller à la rencontre des syndiqué·e·s et un devoir pour...

lire plus