LE PROJET DE DÉCRET VALIDE UN QUOTA DE 5%  

Le nouveau cadre d’emplois de rédacteur discuté lors du CSFPT du 21 décembre proroge de trois ans la possibilité de nommer les lauréats de l’examen de rédacteur. Mais les inscriptions sur liste d’aptitude ne pourront se faire qu’à hauteur de 5 % de l’effectif des rédacteurs de la collectivité concernée. La CGT s’oppose à cette nouvelle disposition qui va encore laisser sur le « carreau » 6 000 lauréats sans perspective d’évolution de carrière. Pour lire le compte-rendu et la déclaration CGT, Cliquez ici

venenatis, quis efficitur. amet, sem, tempus massa ante. elit. diam