Toutes et tous, ensemble, mobilisé.es le 4 février

Les organisations CGT, FSU, Solidaires, UNEF, UNL, MNL, FIDL se sont réunies en intersyndicale en cette fin d’année, marquée par la pandémie et ses conséquences sanitaires, économiques et sociales. Celles-ci sont aggravées par des décisions gouvernementales désastreuses pour le monde du travail et la jeunesse.
Nos organisations décident d’impulser un processus de mobilisations et d’initiatives tout au long du mois de janvier et début février pour la préservation et le développement de l’emploi et des services publics, contre la précarité.
Ce processus s’appuiera sur les mobilisations professionnelles déjà programmées à l’instar des appels de la santé le 21 janvier, de l’éducation nationale le 26, de l’énergie le 28, engagés également pour la défense et le développement du service public.
Dans ce contexte, et ce n’est pas anodin, les attaques liberticides du gouvernement se multiplient.
Nos organisations continuent de les combattre.
Le plan de relance affiché par le gouvernement n’est en rien un plan de rupture avec les politiques de casse de l’emploi, de pression sur les salaires et sur les conditions de travail et d’affaiblissement de la protection sociale. Il plonge une grande partie de la population et notamment la jeunesse dans la précarité et la pauvreté.
Par contre, les gagnants sont bien toujours les mêmes et ainsi les entreprises les moins touchées par la crise seront celles qui bénéficieront le plus des baisses d’impôt.
Ce constat impose de contrôler et de conditionner socialement et écologiquement les aides publiques. Il faut un véritable plan de relance combinant investissement public massif et soutien des revenus des plus fragilisés ou précaires.

(suite…)

EMPLOIS, SALAIRES 2020

500 000 EMPLOIS POUR LE SERVICE PUBLIC ET LES CONDITIONS DE TRAVAIL

Personne d’un tant soit peu honnête ne saurait le contester : cela fait de nombreuses
années que la CGT dénonce les suppressions d’emplois dans la Fonction publique et
réclame des effectifs supplémentaires dans un grand nombre de secteurs mis à mal par les
politiques d’austérité successives.

SALAIRES L’URGENCE DE MESURES FORTES POUR LES AGENTS DE LA FONCTION PUBLIQUE

Ces derniers mois, la pandémie a révélé au grand jour les conséquences de la mise à mal
de notre système de santé et de nos services publics par les politiques des gouvernements
successifs.

mobilisons-nous pour une rentrée sociale offensive !

Contre le retour à l’anormal, mobilisons-nous pour une rentrée sociale offensive !

Le monde d’après promis par Macron, un monde d’égalité, de justice, de paix ressemble brutalement au monde d’avant le confinement. Le gouvernement vient certes de changer, mais la politique annoncée par Macron et Castex reste identique. Aucune remise en cause de la casse des services de santé et de la protection sociale. Ils n’ont en effet aucun intérêt à ce qu’il en soit autrement pour drainer les richesses du travail vers les tenants de la finance !

Alors que l’épisode pandémique n’est toujours pas terminé, les discours à tonalité sociale de mars dernier ont donc vite été oubliés et le gouvernement et les dirigeants renouent avec les pratiques d’avant. Oublié·e·s les nombreux·euses agent·e·s qui sont par leur mission parmi les premiers de corvée.

TÉLÉCHARGER LE TRACT ICI

PASSONS DE LA COLÈRE À LA MOBILISATION !

Lorem felis luctus elit. commodo suscipit Aliquam nunc facilisis pulvinar fringilla