sfranky

webmaster

COMMISSION DE RÉFORME DES 3 COLLECTIVITÉS

JEUDI 21 DÉCEMBRE 2017

Le prochaine commission de réforme se déroulera le Jeudi 21 décembre 2017 à :
– 10h15 pour Le Mans Métropole ;
– 11h15 pour la Ville du Mans ;
– 11h40 pour le CCAS.
Pour tous renseignements complémentaires ou transmettre des éléments sur votre dossier, n’hésitez à prendre contact avec le syndicat CGT au 0243770149

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES ASSISTANTES MATERNELLES

MARDI 19 DÉCEMBRE 2017 de 19h00 à 20h00 – MAISON DES SYNDICATS

Afin de poursuivre le travail revendicatif initié par la CGT sur l’amélioration des rémunérations de cette catégorie professionnelle, une réunion d’information syndicale aura lieu le Mardi 19 décembre prochain de 19h00 à 20h00 à la Maison des syndicats.

 

Elle permettra de faire un état des lieux et un bilan des revendications de ces agents au sein de notre collectivité.

.

Parcours Professionnels Carrières Rémunération  P.P.C.R.

Pourquoi la CGT a eu raison de ne pas signer ?

En 2015, après une large consultation de ses syndiqués, la CGT a décidé de ne pas signer le protocole PPCR. À cette occasion, elle a été rejointe par les syndicats FO et Solidaires. Ces trois organisations représentent plus de 51-% des agents. Ce protocole minoritaire n’aurait jamais dû être appliqué si la loi sur la représentativité avait été appliquée.
Cependant, Manuel Valls, 1er ministre, habitué au coup de force dans cette période, a décidé d’un coup de menton autoritaire de balayer la démocratie sociale en imposant le PPCR.

Pour lire la suite, CLIQUEZ ICI…

3 RECRUTEMENTS D’AUXILIAIRES DE SOINS DANS LES 2 EHPAD DE LA VILLE DU MANS

Suite à une réunion d’information syndicale proposée par la CGT avec le dépôt d’un préavis de grève sur la dégradation des conditions de travail mais aussi pour le service rendu aux usagers, une réunion s’est déroulée en présence des élus politiques le 29 novembre 2017.
.
Ces derniers ont effectivement reconnu que le seuil minimum de personnel était insuffisant depuis plusieurs mois. Face à cette situation, ils ont proposé aux représentantes du personnel CGT élues au CTP de procéder au recrutement de 3 auxiliaires de soins à temps complet dans les meilleurs délais pour une période d’un an, en attendant la nouvelle négociation de la convention tripartite.
.
Cette décision va permettre de soulager les collègues en souffrance depuis plusieurs mois. Le personnel a accueilli favorablement cette mesure. Il en remercie la CGT d’avoir porter leur revendication. Pour nous, c’est de bonne augure avant les élections professionnels du 6 décembre 2018.
.
Quand on lutte, on peut gagner !!!

JOURNÉE D’ACTION DU 16 NOVEMBRE 2017 PUBLIC/PRIVÉ

RASSEMBLEMENT AU MANS à 10H00 PALAIS DES CONGRES ET DE LA CULTURE
 
Les organisations syndicales CGT, FO, FSU et Solidaires ainsi que les différents syndicats d’étudiants UNEF, UNL et FIDEL appellent les salariés du public, du privé, les retraités à une nouvelle journée d’action le Jeudi 16 novembre à poursuivre la mobilisation contre le gouvernement.
Non aux ordonnances, Non au gel du point, Non au retour de la journée de carence, Non aux nombreuses suppressions d’emplois dans les différentes fonction publique, Non au blocage des carrières, Non au baisse des dotations de l’état envers les collectivités territoriales…
FAISONS NOUS ENTENDRE !
 
Pour lire la suite, CLIQUEZ CI-DESSOUS

PROJET DE LOI DE FINANCEMENT DE LA SÉCURITÉ SOCIALE

PLFSS 2018 : la Sécurité sociale en danger ! 

Le gouvernement s’attaque à la Sécurité sociale et à notre système de santé par le Projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS-2018). Pourtant, la ministre en charge de la santé annonçait le 23 septembre 2016 un retour à l’équilibre du régime général de la Sécu en 2017. Cette branche présente toujours un déficit de 4,1 milliards d’euros.

PARCOURS PROFESSIONNELS, CARRIÈRES, RÉMUNÉRATIONS : P.P.C.R.

Ceux qui attendaient des miracles de cet accord minoritaire, que pour mémoire la CGT n’a pas signé, car il n’allait pas assez loin en termes de garanties et surtout entérinait la fin de la progression d’échelon à la durée minimum, vont sans doute grincer des dents…

En effet, si cette mesure nocive de durcissement des carrières des agents a bien été immédiatement appliquée, les mesures qui allaient dans le bon sens (même si nous les jugions insuffisantes) seront quant à elles repoussées d’une année.

Malgré la forte mobilisation intersyndicale, après le premier rendez-vous salarial d’octobre, le gouvernement a en effet présenté, au cours d’un groupe de travail du Conseil commun de la fonction publique (CCFP), son projet de report d’un an de l’application du protocole « Parcours professionnels, carrières et rémunérations » (PPCR) ainsi que la compensation de la hausse de la contribution sociale généralisée (CSG).

Les décrets relatifs à ce nouveau tour de vis sont prêts et s’ils étaient adoptés en l’état, induiraient un décalage de « douze mois des mesures statutaires prévues, à compter du 1er janvier 2018 ».

Si ceux qui ont signé ce texte se sont fait doublement avoir… nous sommes bien obligés de constater que malheureusement nous sommes tous concernés pour payer l’addition !

Amplifier la mobilisation devient une urgence !

COUP DE MASSUE SUR LES FONCTIONNAIRES !!!

Suite à la réunion entre les organisations syndicales et le ministre DARMANIN, on sait d’ores et déjà que 2018 sera une année blanche, voire pire pour certains agents avec le gel du point d’indice, donc de nos salaires, le report du PPCR d’un an, tout ça assorti d’une hausse des cotisations retraite.
Images intégrées 1Le ministre n’a, de plus, pris aucun engagement pour 2019 à l’exception d’un nouveau « rendez-vous salarial ». Le ministre a exclu tout geste à ce stade sur le point d’indice, il a même laissé entendre que lorsque nous discuterons salaire, nous discuterons avant tout rémunération au mérite.

Le 10 octobre dernier, dans une belle unité syndicale des dizaines de milliers de fonctionnaires avaient pourtant défilé dans les rues de France pour faire part de leurs attentes.

Le mépris adressé par le Gouvernement aux salariés du privé, est égal à celui qui nous a été adressé lors de cette réunion.

Rappel : le gouvernement veut supprimer 120 000 postes d’ici 2022 dont 70 000 dans la fonction publique territoriale (et 50 000 dans la fonction publique de l’État.

Marre de voir les plus riches se goinfrer alors qu’on nous demande sans cesse de serrer la ceinture. Si le Gouvernement ne nous a pas suffisamment entendu le 10 octobre, à nous de faire de sorte qu’il entende mieux la prochaine fois.

Pas question pour la CGT de fermer les yeux sur ce que le Gouvernement projette comme avenir pour la fonction publique !